Télécommunications Niger

Avec la libéralisation du secteur des Télécommunications, il y a bientôt deux décennies, le secteur a connu un développement spectaculaire dépassant toutes les prévisions notamment par rapport à la pénétration mobile qui a gagné 43 points en 17 ans, révèle une étude sur la fiscalité du secteur des télécommunications rendue publique vendredi.

Selon cette étude qui a fait l'objet d'un atelier de validation, les statistiques indiquent que 78% des localités du Niger et 89% de la population sont couvertes par le réseau mobile. En plus, 112 communes sur 260 dans les huit régions du pays sont couvertes par la technologie 3G.

'Ces chiffres prouvent à suffisance l'intérêt grandissant que la population manifeste pour l'accès aux télécommunications et TIC', a indiqué le ministre nigérien des Postes, des Télécommunications et de l'Economie Numérique, M. Sani Maigochi.

Les télécommunications sont reconnues de plus en plus comme un droit fondamental et un facteur indispensable de développement, a souligné M. Maigochi, précisant que des efforts ont été accomplis par l'Etat et ses partenaires afin d'assurer le développement d'une économie numérique contributrice au budget national.

Toutefois, selon les acteurs des télécommunications mobiles, le secteur était fortement fiscalisé et la politique fiscale ne stimule pas le développement de la téléphonie mobile et par conséquent, la croissance économique.

Le ministre Sani Maigochi devait ensuite rappeler que les taxes et redevances réglementaires spécifiques auxquelles les activités du secteur étaient soumises jusque-là sont : la Taxe sur la Terminaison du Trafic International Entrant (Tattie) ; la taxe sur les terminaux mobiles et autres équipements informatiques destinés aux consommateurs ; la redevance sur les cartes SIM et les redevances réglementaires.

Les taxes constituent certes une source de revenus pour l'Etat, cependant un régime fiscal non adapté pourrait affecter le développement de l'ensemble du secteur, a reconnu le ministre des Postes, des Télécommunications et de l'Economie numérique. C'est d'ailleurs pour cette raison que le ministère a décidé d'examiner les possibilités de réforme fiscale, en vue d'accroître la pénétration des services de télécommunications, tout en préservant les revenus de l'Etat.

PanaPress 10/11/2017

  • Programme du Festival de Louxor du film africain

    Au total, 110 films africains, choisis sur 500, seront projetés lors de la septième édition du Festival de Louxor (Egypte) du film africain, prévue du 16 au 22 mars 2018, a annoncé, dimanche soir, à la presse, le président du fzstival, Sayed Fouad.

  • Le maire de Dakar jugé pour détournement de deniers publics

    Les plaidoiries des avocats du maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, jugé pour détournement de deniers publics, ont débuté ce lundi devant le Tribunal correctionnel de grande instance de Dakar, pour durer trois jours.

  • Agriculture: 41ème session FIDA en Italie

    La quarante et unième session du Conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole (FIDA) se tiendra les 13 et 14 février à Rome sous le thème : « L'investissement dans les populations rurales : clé de la paix et de la stabilité à travers le monde », a-t-on appris, ce vendredi à Cotonou, de sources officielles.

  • Session de formation au Centre Ethiopian Airlines

    Aviation - 14 professionnels de l'aviation en provenance de Côte d'Ivoire, du Nigeria et de la Tanzanie ont reçu leurs diplômes de fin d'études du Centre de formation d'Ethiopian Airlines, après avoir achevé avec succès les cours et la formation pratique sur les avions Bombardier Q-400 et Boeing 737, indique un communiqué transmis vendredi à la PANA.

  • Ecart entre l'aide et le développement

    Une hausse des besoins induits par les conflits en Afrique et au Proche-Orient, associée à un accroissement des chocs climatiques, qui malmènent les plus vulnérables partout, ont donné un nouveau caractère urgent aux appels à la communauté internationale à ne plus seulement œuvrer à mettre fin aux besoins humanitaires, mais à les réduire au fil du temps, a déclaré dimanche le Secrétaire général...