Santé Cap Vert

Le représentant de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Cap-Vert, Mariano Castellon, a exprimé, ce week-end, à Assomada, à l'intérieur de l'île de Santiago, la volonté de l'OMS à aider l'archipel à atteindre le statut de pays exempt de la transmission verticale du virus du VIH/Sida.

M. Mariano Castellon, qui faisait une communication lors de la 2e Journée de Santé de la Région Sanitaire de Santiago Nord (RSSN), a indiqué que l'appui de l'OMS peut être donné aussi bien dans le cadre de la région africaine, qu'au niveau mondial.

'Si le Cap-Vert arrive à réaliser cet objectif spectaculaire, il serait le premier pays africain et un des quelques pays au niveau mondial qui pourraient être certifiés par notre organisation comme pays qui ont réussi à interrompre la transmission verticale de cette terrible maladie', a-t-il indiqué.

Selon lui, l'OMS au Cap-Vert va, aussi, continuer à appuyer le pays à travers le Comité de Coordination de Lutte contre le Sida (CCS-Sida), à faire face aux effets de cette épidémie.

M. Castellon, qui a profité de l'occasion pour parler de la nouvelle stratégie de l'ONU dans la lutte contre le Sida, a déclaré que les hommes sont responsables de la propagation de cette maladie, rappelant que l'OMS prédit que, d'ici 2020, 90% des personnes séropositives sauront qu'elles sont infectées.

Le Cap-Vert est considéré par l'OMS comme un cas de réussite parmi les pays africains qui peuvent s'enorgueillir de mener des programmes bien réussis, surtout concernant la transmission verticale du virus de la mère à l'enfant.

Selon les données du CCS-Sida, le nombre de nouveaux nés séropositifs, qui était de 15%, ces dernières années, se situe entre 3 et 0%, montrant que le pays est encore plus proche de son objectif qui est d'éliminer la transmission verticale.

PanaPress 13/11/2017

  • Travail des enfants dans l'agriculture

    Après plusieurs années de déclin, le travail des enfants dans le secteur agricole a de nouveau connu une hausse ces dernières années. Une situation qui s'explique par une multiplication des conflits et des catastrophes provoquées par le changement climatique, constate ce mardi l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO).

  • Conférence sur la rémunération des salaires des fonctionnaires

    Un impératif de justice sociale - La Conférence nationale sur la rationalisation du système de rémunération des agents de la Fonction publique répond à un impératif de justice sociale et d'équilibre économique, a déclaré, mardi, le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba.

  • Sécurité alimentaire au centre et au nord du Mali

    Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables des régions de Mopti (Centre), Tombouctou et Gao (Nord) à travers le renforcement de la résilience de leurs moyens d'existence face aux aléas climatiques et apporter une solution innovante aux irrégularités pluviométriques sont les missions essentielles d'un projet de 18 mois, financé à hauteur de 1,3 milliard de F...

  • Marché unique du transport aérien en Afrique

    ECONOMIE - La Banque Africaine de Développement (BAD) poursuit avec ses réflexions en vue de rendre effectif le projet d'un marché unique du transport aérien en Afrique. Ce projet vise à terme à permettre des liaisons aériennes entre les pays de la région, sous les mêmes règlementations et sans restrictions aucune pour les compagnies aériennes de la région.

  • Productivité des petits exploitants au Bénin

    ECONOMIE BENIN - Le Bénin opte pour l'amélioration de la productivité des petits exploitants agricoles, en vue de donner un coup de pouce à ce secteur, apprend-on ce dimanche à Cotonou du ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche.