Ressources naturelles

La 16ème réunion du Comité technique régional de la Conférence internationale sur la région des Grands Lacs (Cirgl, 12 Etats membres) contre l'exploitation illégale des ressources naturelles, se tiendra à Khartoum, Soudan, du 7 au 10 novembre, a-t-on appris d'un communiqué transmis lundi à la PANA, par le secrétariat exécutif de l'organisation, basé à Bujumbura, la capitale du Burundi.

Les pays membres de la Cirgl sont l'Angola, le Burundi, la Centrafricaine, le Congo, la République démocratique du Congo (Rdc), le Kenya, le Rwanda, le Soudan, le Soudan du Sud, la Tanzanie, l'Ouganda et la Zambie.

Les participants à la réunion vont évaluer le statut de mise en œuvre des « six outils » de lutte contre l'exploitation illégale des ressources naturelles dans les Etats membres de la Cirgl, précise la source.

Ces six outils se rapportent au mécanisme de certification régionale, à l'harmonisation des législations nationales, à la base des données sur le flux des minerais, à la formalisation du secteur minier artisanal, à la promotion de l'Initiative de la transparence dans les industries extractives(Itie) ainsi qu'au mécanisme d'alerte rapide.

Des partenaires financiers et techniques dans la mise en œuvre de l'Initiative régionale sur les ressources naturelles (Irrn) font partie des invités à la rencontre de Khartoum, indique le communiqué.

Les membres régionaux du Comité régional, quant à eux, suivront une formation de renforcement des capacités sur les tendances récentes de bonne gouvernance dans le secteur minier, y compris la Vision Minière Africaine (Vma), d'après la même source.

La Vma a été adoptée en février 2009 par les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine en tant que cadre visant à encourager une « exploitation transparente, équitable et optimale des ressources minérales pour soutenir une croissance durable » sur le continent.

Dans la réputée riche région de Grands Lacs en diverses ressources naturelles, leur exploitation sauvage et illicite est principalement attribuée aux groupes et autres rébellions armées, comme en République démocratique du Congo.

Au niveau des Etats, c'est la redistribution équitable et transparente des revenus des richesses naturelles ainsi que le rôle des multinationales qui sont généralement en cause.

Au Burundi, le potentiel minier reste encore sous évalué et exploité, notamment pour les gisements de nickel, d'or, de cassitérite, de Wolframite, de Vanadium et de terres rares.

Certaines études indiquent néanmoins que le pays dispose de la deuxième plus grande réserve de Coltan dans la région des Grands Lacs et de 6% des réserves mondiales de Nickel.

Ce n'est que cette année que les premières exploitations industrielles d'or, à Cibitoke, non loin de la frontière burundaise avec le République démocratique du Congo, et de terres rares, dans la partie rurale de Bujumbura ont été officiellement inaugurées.

PanaPress 06 Novembre 2017

  • Travail des enfants dans l'agriculture

    Après plusieurs années de déclin, le travail des enfants dans le secteur agricole a de nouveau connu une hausse ces dernières années. Une situation qui s'explique par une multiplication des conflits et des catastrophes provoquées par le changement climatique, constate ce mardi l'Organisation des Nations unies pour l'agriculture et l'alimentation (FAO).

  • Conférence sur la rémunération des salaires des fonctionnaires

    Un impératif de justice sociale - La Conférence nationale sur la rationalisation du système de rémunération des agents de la Fonction publique répond à un impératif de justice sociale et d'équilibre économique, a déclaré, mardi, le Premier ministre burkinabè, Paul Kaba Thiéba.

  • Sécurité alimentaire au centre et au nord du Mali

    Améliorer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations vulnérables des régions de Mopti (Centre), Tombouctou et Gao (Nord) à travers le renforcement de la résilience de leurs moyens d'existence face aux aléas climatiques et apporter une solution innovante aux irrégularités pluviométriques sont les missions essentielles d'un projet de 18 mois, financé à hauteur de 1,3 milliard de F...

  • Marché unique du transport aérien en Afrique

    ECONOMIE - La Banque Africaine de Développement (BAD) poursuit avec ses réflexions en vue de rendre effectif le projet d'un marché unique du transport aérien en Afrique. Ce projet vise à terme à permettre des liaisons aériennes entre les pays de la région, sous les mêmes règlementations et sans restrictions aucune pour les compagnies aériennes de la région.

  • Productivité des petits exploitants au Bénin

    ECONOMIE BENIN - Le Bénin opte pour l'amélioration de la productivité des petits exploitants agricoles, en vue de donner un coup de pouce à ce secteur, apprend-on ce dimanche à Cotonou du ministère de l'Agriculture, de l'Elevage et de la Pêche.