Frontières Afrique

Le Pr Achille Mbembe a estimé vendredi, lors d'un séminaire sur le thème 'le coût des frontières en Afrique', que la voie vers l'intégration africaine se trouve dans la défragmentation des frontières.

Il a soutenu que l'échec des modèles d'intégration proposés depuis plus de 50 ans est que les frontières sont des ressources autour desquelles il y a un investissement massif et matériel d'ordre sécuritaire, politique et marchand.

'Si on ne met pas à bas leur caractère prédateur, on n'arrivera à rien', a averti le Pr Mbembe.

Sur la question des coûts des frontières en Afrique, il a souligné que le coût du transport est 136% plus élevé sur le continent qu'ailleurs dans le monde.

Quant au développement du réseau routier intra-africain, il a avancé le montant d'un investissement de 32 milliards de dollars par an sur une période de 15 ans. Ce qui engendrerait un gain de 250 milliards de dollars par an dans l'expansion du commerce.

Le Pr Mbembe a par ailleurs, noté que la question de l'identité est 'le tempérament actuel de notre monde où personne ne veut vivre avec les autres'.

Le Pr Mbembe a relevé une intégration partielle dans le domaine de la culture, comme l'exception à travers la circulation des rythmes et des genres musicaux.

Enfin, il a préconisé l'ouverture du continent sur lui-même comme condition de sa transformation en puissance propre pour son bien et celui de l'humanité.

'Il est de l'intérêt de l'humanité que l'Afrique se mette debout par elle-même. C'est à cela que doivent servir nos institutions, nos écoles et nos banques. Et pour y arriver, il faut lutter et réhabiliter le concept de la lutte, parce que sans le concept de la lutte, rien n'a changé dans notre histoire et rien ne changera', a conseillé le Pr Mbembe.

Une lutte qui devra se mener à partir d'une organisation, des débats sur les destinations et la révision d'un ensemble de méthodes.

Ainsi, pour le Pr Mbembe, le jour où l'Afrique sera forte, les personnes d'origine africaine seront respectées partout dans le monde.

'C'est à cela que nous appellent le siècle et les nouvelles tâches à la fois philosophiques et culturelles qui sont importantes dans le développement', a dit le Pr Mbembe en guise d'appel.

Éminent professeur à l'Institut de la recherche sociale et économique à l'université de Witwatersrand de Johannesburg, en Afrique du Sud, M. Mbembe a été directeur exécutif du Conseil pour le développement de la recherche en sciences sociales en Afrique (CODESRIA) à Dakar, au Sénégal. Il a également été professeur invité dans les universités de Harvard, Duke et de Californie à Berkeley aux États-Unis.

Le Pr Achille Mbembe a été reconnu par la Fondation nationale de recherche (NRF) d'Afrique du Sud comme l'un des plus grands chercheurs du continent. Le nombre important de ses publications lui vaut sa notoriété spontanée dans le domaine de la recherche au niveau mondial.

On peut citer dans sa production littéraire, ' Les jeunes et l'ordre politique en Afrique', 'Le politique par le bas en Afrique noire', 'De la post-colonie', 'Critique de la raison nègre' et 'Sortir de la grande nuit, essai sur l'Afrique décolonisée'.

Depuis son institution en mars 2006, plusieurs personnalités de premier plan dans le monde entier se sont exprimées au séminaire des éminents conférenciers de la BAD.

PanaPress 30/09/2017

  • Mali: La Chine en aide contre l'insécurité alimentaire

    Le Commissaire à la sécurité alimentaire du Mali, Oumar Ibrahima Touré, a réceptionné, vendredi, à Bamako, 500 tonnes de riz étuvé, premier lot des 5429 tonnes promis de cette denrée gracieusement offerte au Mali par le gouvernement chinois, a appris la PANA de source officielle.

  • Burundi: Des progrès dans la lutte contre le Sida

    Le Secrétaire exécutif de ONU/SIDA, Michel Sidibé, a loué, samedi, les efforts dans la lutte contre la pandémie du Sida au Burundi où la mortalité liée, notamment, à la transmission du virus, de la mère à l'enfant, a sensiblement reculé, ces dernières années.

  • Nigeria: Des insurgés de Boko Haram capturés par l'armée

    L'armée nigériane a annoncé, samedi, que ses troupes ont capturé 235 insurgés de Boko Haram qui tentaient de fuir leurs enclaves situées dans les Îles situées dans la région du Lac Tchad, entre autres, localités dans le nord-est de l'État de Borno, suite à l'intensification de l'offensive menée contre les terroristes dans la région.

  • Climat : Sommet One Planet à Paris en France

    Effets négatifs du changement climatique– Le président du Nigeria, Muhammadu Buhari, va prendre part aux côtés de plus de 50 leaders mondiaux, au Sommet One Planet qui se tiendra mardi à Paris, en France.

  • Forum économique régional de Kayes au Mali

    Le Forum économique régional de Kayes, visant à promouvoir le développement tous azimuts de la région de Kayes, à l'ouest du Mali, s'est ouvert lundi à l'Hôtel Kamankolé de Kayes, sous la présidence du secrétaire général du ministère malien en charge de la Décentralisation et de la Fiscalité locale, Séni Touré, en présence des autorités régionales, de représentants de sociétés minières et de...