Elections locales Algérie

Le Front de libération nationale (FLN, au pouvoir) et le Rassemblement national démocratique ont remporté les élections communales et départementales en Algérie en obtenant la majorité des sièges des Assemblées populaires communales et départementales, selon les premiers résultats annoncés vendredi par le ministre algérien de l'intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui.

Le FLN a ainsi remporté 603 des 1.541 municipalités du pays, a précisé le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, à Alger. Ce résultat constitue un sérieux recul du FLN, au pouvoir depuis l'indépendance en 1962 qui a perdu environ 400 communes sur le millier qu'il contrôlait depuis 2012.

Allié du FLN, le Rassemblement national démocratique (RND) du Premier ministre, Ahmed Ouyahia, l'emporte dans 451 communes, soit 26,21% des sièges, non loin du FLN (30,56%).

Le Front El-Moustakbel (le Front de l'avenir, nationaliste proche du pouvoir) a créé la surprise en remportant 71 communes, devançant ainsi le Front des forces socialistes (FFS), plus vieux parti d'opposition, 64, le Mouvement populaire algérien (MPA, proche du pouvoir), 62, le Mouvement de la société pour la paix (MSP), 49 et le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD, opposition laïque), 37.

Concernant les Assemblées départementales, le FLN et le RND ont également remporté respectivement 711 et 527 sièges, le MSP, 152 sièges (7,58 %), devançant le Front de l'avenir (131).

Le taux de participation est de 46,93% pour les Assemblées populaires communales et 44,96% pour les Assemblées populaires départementales, ont indiqué des médias algériens.

PanaPress 26/11/2017