Emprunt obligataire Burkina Faso

Depuis le 7 juillet 2017, le Burkina Faso, à travers son Trésor public est présent sur le marché financier sous-régional avec l'émission d'un emprunt obligataire au taux de 6, 50% sur la période 2017-2027. Cet emprunt obligataire d'une maturité de 10 ans avec un différé de 2 ans, vise à mobiliser auprès des investisseurs de la zone UEMOA, la somme de 75 milliards de FCFA.

L'objectif de cet appel public à l'épargne, qui intervient après celui de 2013, entre dans le cadre de l'exécution du Budget 2017 de l'Etat du Faso.

Il a été régulièrement autorisé par le parlement, en vue d'apporter les financements complémentaires à l'exécution de notre Plan de développement économique et social qui a été présenté en décembre dernier, à Paris ».

Cet appel à l'épargne public bénéficie de la garantie souveraine de l'Etat du Burkina Faso qui entend, selon Naby Abraham Ouattara, honorer ses engagements vis-à-vis de ses partenaires financiers.

L'emprunt obligataire par appel à l'épargne public émis par le Trésor du Burkina Faso au taux de 6, 50% (2017-2027), qui sera clôturé le 21 juillet 2017 a été identifié par le Conseil régional de l'épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) sous le numéro EE/ 17-04.

L'Intelligent d'Abidjan

  • Pour une réforme vitale du système international

    Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a averti, jeudi, devant l'Assemblée générale des Nations unies, que sans une coopération internationale et une réforme plus forte du système international, l'écart entre les riches et les pauvres persistera.

  • Recherche scientifique au Congo

    La FAO entend poursuivre son appui au Congo dans le secteur de la recherche scientifique, a annoncé, sa Représentante dans le pays à l'issue d'un entretien avec le ministre congolais de la Recherche scientifique et de l'Innovation technologique.

  • Economie et stabilité du franc CFA

    L'économiste sénégalais, Demba Moussa Dembélé, l'un des auteurs de l'ouvrage 'Sortir l'Afrique de la servitude monétaire. A qui profite le franc CFA ?', a rejeté l'argument selon lequel, le Franc CFA assure une stabilité économique aux pays qui l'utilisent.

  • Déficit de la balance commerciale alimentaire de Tunisie

    Le niveau de couverture des importations par les exportations de la balance commerciale alimentaire de Tunisie a enregistré, durant les huit premiers mois de 2017, un déficit de 70% contre 74% durant la même période de l'année précédente, sachant que ce taux était de 68,5% pendant le premier semestre de cette année.

  • Nom de domaine .africa: nouvelle extension pour l'Afrique

    Plus de 8 000 marques et entreprises parmi les plus importantes du continent, ainsi que des particuliers, se sont déjà fait enregistrer pour obtenir la nouvelle adresse Internet ou le nom de domaine avec l'extension .africa, annonce un communiqué transmis à la PANA jeudi.