Musique Brazzaville 2017

MUSIQUE – Le gouvernement congolais a décidé jeudi à Brazzaville de reporter sine die la 11ème édition du Festival panafricain de musique (FESPAM), initialement prévue du 19 au 21 juillet, pour des 'impératifs d'agenda', selon un communiqué officiel transmis vendredi à la PANA.

'Pour des impératifs insurmontables d'agenda, le gouvernement congolais a  procédé au report de la 11ème édition du FESPAM initialement prévue du 19 au 21 juillet 2017 à une date ultérieure', précise ce communiqué, ajoutant que 'les autorités compétentes annonceront en temps utile un nouveau calendrier'.

'Le gouvernement de la République, soucieux de répondre aux attentes de l'Union africaine rappelle à l'opinion nationale et internationale le profond attachement des autorités du Congo aux valeurs culturelles ainsi qu'à l'esprit d'accueil qui caractérise notre continent', précise  ce communiqué.

Le gouvernement qui exprime ses regrets à l'Union africaine et aux nombreux Africains attachés à ce grand rendez-vous culturel les rassure que 'le FESPAM est simplement différé et que le gouvernement congolais prendra toutes les dispositions pour assurer l'accueil des délégations qui auraient pu entre-temps arriver à Brazzaville'.

Le commissaire général du FESPAM, Gervais Huges Ondaye, a salué la décision du gouvernement congolais. 'C'est une décision de haute portée pour le Congo, l'Afrique et pour la communauté musicale mondiale sinon de sa diaspora. Il fallait le faire parce que les signaux qui étaient envoyés n'étaient pas des signaux positifs', a-t-il indiqué.

PanaPress

  • Pour une réforme vitale du système international

    Le président zimbabwéen, Robert Mugabe, a averti, jeudi, devant l'Assemblée générale des Nations unies, que sans une coopération internationale et une réforme plus forte du système international, l'écart entre les riches et les pauvres persistera.

  • Recherche scientifique au Congo

    La FAO entend poursuivre son appui au Congo dans le secteur de la recherche scientifique, a annoncé, sa Représentante dans le pays à l'issue d'un entretien avec le ministre congolais de la Recherche scientifique et de l'Innovation technologique.

  • Economie et stabilité du franc CFA

    L'économiste sénégalais, Demba Moussa Dembélé, l'un des auteurs de l'ouvrage 'Sortir l'Afrique de la servitude monétaire. A qui profite le franc CFA ?', a rejeté l'argument selon lequel, le Franc CFA assure une stabilité économique aux pays qui l'utilisent.

  • Déficit de la balance commerciale alimentaire de Tunisie

    Le niveau de couverture des importations par les exportations de la balance commerciale alimentaire de Tunisie a enregistré, durant les huit premiers mois de 2017, un déficit de 70% contre 74% durant la même période de l'année précédente, sachant que ce taux était de 68,5% pendant le premier semestre de cette année.

  • Nom de domaine .africa: nouvelle extension pour l'Afrique

    Plus de 8 000 marques et entreprises parmi les plus importantes du continent, ainsi que des particuliers, se sont déjà fait enregistrer pour obtenir la nouvelle adresse Internet ou le nom de domaine avec l'extension .africa, annonce un communiqué transmis à la PANA jeudi.