06
Mar, Déc

Des responsables FIFA arrêtés par la police Suisse

Sports
Typographie

La police Suisse aurait arrêté ce jeudi à Zurich des responsables de la Fédération internationale de football (FIFA). Ces arrestations seraient liées aux enquêtes de corruption menées dans le cadre des activités de l'instance de gestion du football international ayant déjà entraîné la suspension de Joseph Sepp Blatter et de Michel Platini.

Sur le site internet de la FIFA FIFA.com, un communiqué explique au 'la FIFA est consciente des mesures prises aujourd'hui par le Département américain de la Justice , elle va continuer à coopérer pleinement avec l'enquête menée par les Etats-Unis en vertu du droit Suisse, ainsi qu'avec l'enquête en cours menée par le Bureau du procureur général Suisse. La FIFA n'aura pas d'autre commentaire sur les développements d'aujourd'hui'.

Cette nouvelle vague d'arrestations, rapportée sur le site internet du New York Times, aurait visé une douzaine de responsables dont 2 vice-présidents (paraguayen et hondurien) membres du Comité exécutif de la FIFA. Elle intervient près de six mois après la première vague d'arrestations à la demande de la justice Américaine.

Selon le ministère Suisse de la Justice, 'ces cadres haut placés auraient été payés en l'échange de la vente de droits de marketing en lien avec la diffusion de tournois en Amérique latine et de qualifications pour la coupe du monde'. Par ailleurs, 'ces personnes auraient accepté des pots-de-vin de plusieurs millions'.

Relamés par la justice Américaine, le Paraguayen Juan Angel Napout et le Hondurien Alfredo Hawit Banegas, les deux responsables de la FIFA arrêtés ce jeudi matin à Zurich, refuseraient leur extradition vers les Etats-Unis.

Ces évènements ont lieu au moment même où le Comité exécutif de la FIFA se réunit autour des réformes envisagées pour redonner une  certaine crédibilité à l'institution. Réformes d'ailleurs exigées par Coca Cola, McDonald's, Visa, AB Inbev et Adidas, les principaux sponsors de la FIFA.

AfriqueJet