23
Dim, Avr

Moteur à courant continu : les travaux avancent au Botswana

Société
Typographie

Science - Un article publié par un professeur de l'Université du Botswana (UB), présentant une stratégie pour l'analyse et la conception d'un système numérique précis de contrôle de la vitesse d'un moteur à courant continu suscite l'intérêt de la communauté scientifique internationale.

Le professeur Kamen Yanev, de la Faculté de Génie Mécanique, a publié l'année dernière cet article intitulé: Conception et analyse d'un système précis du contrôle de la vitesse par l'application d'un compensateur numérique, dans une revue américaine spécialisée sur le contrôle automatique et la technique du système.

Le professeur agrégé en Génie du Contrôle et de l'Instrumentation du Département du Génie électrique a présenté dans son article un système de contrôle qui règle la vitesse d'un moteur à courant continu électrique.

Les travaux du professeur Yanev suggèrent trois nouvelles méthodes: la détection de la vitesse du moteur, la détermination de la stabilité du système de contrôle et la conception d'un système de contrôle fiable.

'Ces méthodes sont reconnues au plan international comme des innovations, qui contribuent à une théorie du contrôle et favorisent une application pratique', a déclaré le professeur Yanev, en ajoutant qu'elles étaient l'aboutissement de travaux entamés en 2006.

La publication du professeur Yanev lui a valu de devenir Membre Or de la Communauté académique du Congrès international pour la science et le technologie dans le monde (ICGST), aux Etats-Unis en 2016 et le nombre de chercheurs qui visitent la page réservé à ces membres pour lire son article augmente régulièrement.

En outre, ses travaux ont fait l'objet de 24 publications, dont 16 dans des revues internationales et huit dans des conférences internationales. Son article a été publié aux Etats-Unis, en Italie, en Allemagne, au Canada, au Botswana et en Inde.

'Une des contributions de son article est la solution innovante de l'intégration d'un moteur CC dans un pont de Wheatstone faisant fonctionner un convertisseur tension-courant de Wheatstone (WSVC)', a déclaré le professeur Yanev.

Il a expliqué qu'une autre contribution était la transformation de la méthode du fractionnement en un instrument d'analyse dans l'application des systèmes de contrôles non-linéaires numériques.  

'Le principe de l'analyse du fractionnement perfectionné est reconnu au plan international comme une innovation contribuant à la théorie du contrôle dont l'application est utile dans les systèmes de contrôle quotidiens.

'Il fait avancer la connaissance puisque c'est la seule méthode d'analyse qui illustre graphiquement les images de régions de stabilité et d'instabilité et qu'il peut s'appliquer à des systèmes de contrôle linéaires, numériques ou non-linéaires', a ajouté le professeur Yanev.

PanaPress