23
Dim, Avr

Conférence d'entente nationale au Mali : la CMA renonce au boycott

Société
Typographie

SECURITE - La Conférence d'entente nationale, qui s'inscrit dans la cadre de l'Accord de paix et de réconciliation, a enregistré, mardi, à sa deuxième journée, la présence aux travaux, des représentants de la Coordination des mouvements de l'Azawad (CMA), qui a finalement décidé d'y participer, grâce à la médiation de la communauté internationale dont la MINUSMA , a appris mercredi la PANA de source officielle.

La CMA, constituée de groupes armés touaregs du nord (indépendantistes), est comme la Plateforme, un autre groupement armé du Nord-Mali, signataire de l'Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, signé en mai et juin 2017.

La CMA a finalement renoncé au boycott après avoir réussi à arracher aux organisateurs et à l'ensemble des parties prenantes au processus de paix, des garanties sur 'la prise en charge effective de leurs préoccupations', parmi les quelles, le rallongement de la durée de la période des débats, consultations et la non élaboration définitive d'une charte  pour la paix.

La conférence va tout simplement élabore des éléments de la charte dont la mouture finale fera l'objet d'autres réunions.

Quant à l'opposition politique, elle s'inscrit toujours dans la logique du boycott de la Conférence d'entente nationale, en raison, selon elle, entre autres, de la mauvaise préparation de la conférence.

PanaPress 29/03/2017