29
Mer, Mar

Système de suivi des forêts en RD Congo

Société
Typographie

L'Initiative des forêts d'Afrique centrale (CAFI) a alloué 10 millions de dollars américains dans un système de suivi des forêts en République démocratique du Congo (RDC), afin de produire des données fiables et de qualité sur ces forêts, a déclaré, mercredi, au cours du point de presse de l'ONU, Félix Prosper Basse, porte-parole de la Mission des Nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco).

Selon Basse, ces données sont indispensables dans la lutte contre le changement climatique causé par la déforestation et la dégradation des forêts.

Le financement du projet, a-t-il ajouté, provient d'une contribution de 200 millions de dollars du CAFI au Fonds national Redd (Fonaredd) de la RDC, créé l'année dernière pour résoudre le problème de la déforestation et la dégradation forestière dans le pays et promouvoir un développement durable. Le Fonds de la RDC dispose d'un montant de 120 millions de dollars pour 15 programmes.

Pour Basse, l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) va apporter son appui technique à la mise en œuvre du Système National de Surveillance des Forêts (Snsf) élaboré avec le financement de Fonaredd à travers ces fonds.

Le système de surveillance suivra l'évolution de la couverture forestière en RDC, ainsi que les principaux événements de déforestation afin de produire des informations essentielles pour que le pays puisse répondre aux exigences de conventions internationales telles que la Convention Cadre des Nations unies sur les Changements Climatiques (Ccnucc).

Les informations sont également cruciales pour la mise en œuvre du mécanisme de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des Forêts (Redd ), qui nécessite des évaluations fiables des stocks de carbone forestier et des changements des stocks de carbone.

Le ministère de l'Environnement et du Développement durable de la RDC, en collaboration avec le programme collaboratif des Nations unies pour la Redd , le Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier de la Banque Mondiale (Fcpf) et d'autres partenaires sont engagés dans la Redd  depuis 2009 pour combattre les pratiques non durables y compris l'exploitation forestière illégale.

Le système de surveillance suivra l'évolution de la couverture forestière en République démocratique du Congo, ainsi que les principaux événements de déforestation afin de produire des informations essentielles pour que le pays puisse répondre aux exigences de conventions internationales telles que la Convention Cadre des Nations unies sur les Changements Climatiques (Ccnucc).

Les informations sont également cruciales pour la mise en œuvre du mécanisme de Réduction des Emissions dues à la Déforestation et à la Dégradation des Forêts, qui nécessite des évaluations fiables des stocks de carbone forestier et des changements des stocks de carbone.

Le ministère de l'Environnement et du Développement durable de la RDC, en collaboration avec le programme collaboratif des Nations unies pour la Redd , le Fonds de Partenariat pour le Carbone Forestier de la Banque Mondiale (Fcpf) et d'autres partenaires sont engagés dans la Redd  depuis 2009 pour combattre les pratiques non durables y compris l'exploitation forestière illégale.

Le CAFI rassemble six pays partenaires d'Afrique centrale - le Cameroun, la Guinée équatoriale, la République centrafricaine, la République du Congo, la République démocratique du Congo et le Gabon - avec une coalition de donateurs. Ceux-ci incluent la Norvège, comme contributeur principal, l'Union européenne, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, la Corée du Sud et le Royaume-uni. Le Brésil fait aussi partie du CAFI en tant que partenaire Sud-Sud.

PanaPress 16/03/2017