23
Dim, Avr

Sénégal: Khalifa Ababacar Sall en détention préventive

Société
Typographie

Le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, a été inculpé mardi tard dans la soirée et placé en détention préventive à la Maison d'arrêt et de correction de la capitale sénégalaise, pour détournement de deniers publics, association de malfaiteurs, escroquerie et blanchiment.

Il a été inculpé avec cinq de ses collaborateurs accusés de complicité de détournement de la somme de 1,8 milliard de franc CFA de la caisse d'avance de la mairie de Dakar.

Il a été entendu plusieurs fois par les enquêteurs de la Division des investigations criminelles (DIC) pour s'expliquer sur l'utilisation de ces fonds, une affaire politico-judiciaire qui tient le pays en haleine depuis plusieurs jours.

M. Sall et ses partisans dénoncent un acharnement politique, accusant le pouvoir de se livrer à un règlement de comptes.

'Ils veulent l'empêcher de se présenter aux élections législatives et présidentielle de juillet 2017 et de février 2019. C'est une arrestation arbitraire liée à des raisons politiques. Les autorités politiques du pays instrumentalisent la justice', déclare le pool de ses avocats dans un communiqué publié aussitôt après l'inculpation de leur client.

Plusieurs fois ministre sous le régime du président Abdou Diouf, Khalifa Ababacar Sall est l'un des principaux dirigeants d'une fronde contre le Secrétaire général du Parti socialiste (PS), Ousmane Tonor Dieng.

Ils réclament le départ du PS de la mouvance présidentielle, une coalition de partis qui avaient soutenu la candidature de Macky Sall lors du second tour de la présidentielle de mars 2012 contre le président sortant, Abdoulaye Wade.

Maire de Dakar depuis 2009, Khalifa Sall et ses partisans avaient vainement battu campagne contre la nouvelle Constitution proposée par le président Macky Sall lors du référendum de mars 2016.

M. Sall, 61 ans, n'a jamais milité qu'au PS dont il avait dirigé le Mouvement des élèves et étudiants (MEES) et était présenté comme le favori à la succession de Ousmane Tanor Dieng qui s'était engagé à quitter la tête du parti après sa défaite lors de la présidentielle de 2012.

PanaPress 08/03/2017