11
Dim, Déc

Déclaration de Marrakech sur l'agriculture africaine

Société
Typographie

Adaptation de l'Agriculture Africaine aux changements climatiques - Une déclaration créant une coalition en faveur de l'adaptation de l'agriculture africaine en vue des négociations de la COP22 et au-delà a été adoptée à Marrakech par vingt-sept pays africains.

Cette déclaration de Marrakech traduit la confirmation de l'engagement des pays participants à mettre l'adaptation de l'agriculture africaine au cœur des négociations de la COP22 d'une part, favoriser la dotation de l'initiative d'un plan d'actions concrètes d'autre part.

Vingt ministres et vingt-sept délégations composées de politiques, de scientifiques, de dirigeants du secteur privé et de représentants d'organisations internationales se sont concertés pendant deux jours pour aboutir à ce consensus.

Après la rencontre il a été communiqué que 'la coalition pour l'adaptation de l'agriculture africaine est déterminée à répondre aux grandes attentes suscitées par la COP22, qui se déroulera du 7 au 18 novembre à Marrakech, pour en faire une COP de l'action et une COP de l'Afrique '.

Dénommée 'Triple A', l'Adaptation de l'Agriculture Africaine aux changements climatiques est vouée à être financée et mise en oeuvre par les plans d'actions préconisés par la Déclaration de Marrakech.

Afin d'atteindre cet objectif d'adaptation de l'Agriculture Africaine aux changements climatiques ainsi qu'un accès facilité des projets africains aux fonds climat, la Déclaration de Marrakech compte se focaliser sur le principe d'un financement public et privé plus important, plus efficace et plus efficient et d'un suivi (monitoring) des fonds effectivement déboursés.

Lors des prochaines négociations de la COP22, la Déclaration de Marrakech envisage de positionner l'agriculture au centre des débats en insistant sur :

- l'augmentation durable de la productivité et des revenus agricoles
- l'adaptation et le développement de la résilience face aux changements climatiques
- le renforcement des capacités africaines en matière de politiques et de programmes agricoles, de montage et de gestion de projets agricoles durables et résilients face au climat.