07
Mer, Déc

Un vaccin contre le virus Ebola est disponible

Santé
Typographie

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a annoncé la disponibilité d’un vaccin contre le virus Ebola, suscitant une explosion de joie en Guinée. Le vaccin VSV-EBOV, car c'est de lui dont il s'agit, a commencé à être essayé en Guinée le 23 mars dernier sur les communautés touchées par la maladie.

L'essai du vaccin expérimental a concerné des personnes volontaires, proches de patients atteints de la maladie à virus Ebola (membres de la famille, voisins, collègues).

L’opération avait impliquée des experts Canadiens, Américains, Français, Guinéens, Norvégiens, Anglais, Suisses, de l’OMS, de l’Université de Berne (Suisse), de Floride (Etats-Unis), de la London School of Hygiene and Tropical Medicine, de Public Health England (Royaume-Uni) et des laboratoires mobiles européens.

Le développement du vaccin VSV-ZEBOV revient à l'Agence de la santé publique du Canada (Laboratoire national de microbiologie). Les laboratoires américains Merck et NewLink Genetics Corps  ont déposé la licence.

Le médecin colonel Rémy Lama, ministre guinéen de la Santé, a tenu à souligner l’efficacité du vaccin VSV-EBOV dont les résultats préliminaires de l’essai clinique de la phase III montrent l’efficacité.

La certification du vaccin VSV-EBOV par l’OMS suscite beaucoup d'espoirs et permettra non seulement d'éviter mais aussi d’effacer le traumatisme qu'a causer cette épidémie : 2.069 morts sur 3.326 cas notifiés aux services sanitaires en Guinée où 26 Guinéens sont encore hospitalisées parmi lesquels 18 ont été déclarés positifs au virus Ebola.

Ce vaccin expérimental contre le virus Ebola qui a été à 100 % efficace chez des personnes non infectées, mais en contact avec des malades, est un nouvel espoir dans la lutte contre la fièvre Ebola.

Selon Borge Brende, ministre norvégien des Affaires étrangères 'Si les résultats sont confirmés, ce nouveau vaccin pourrait être le remède miracle contre Ebola, et contribuer à stopper l'épidémie actuelle et à enrayer des épidémies de ce type à l'avenir.'

AriqueJet