01
Mer, Mar

Santé mères - enfants en Afrique: Réduire de moitié les décès

Santé
Typographie

SANTE AFRIQUE - Sept pays africains, la Côte d'Ivoire, l'Ethiopie, le Ghana, le Malawi, le Nigeria, la Tanzanie et l'Ouganda, ont rejoint un réseau sanitaire appuyé par les Nations unies pour la réduction de moitié des décès des mères et des nouveaux-nés dans les structures sanitaires d'ici 2022.

On rappelle que cette initiative a été lancée avec l'appui d'agences des Nations unies.

Un communiqué publié mardi soir à New York indique que ce nouveau Réseau pour l'amélioration de la qualité de la prise en charge de la santé de la mère, du nouveau-né et de l'enfant, va aider les gouvernements de ces pays à améliorer la qualité de la prise en charge des mères et des bébés dans leurs structures sanitaires.

Il va également respecter les droits des patients à de meilleures soins de santé.

Le Dr. Anthony Costello, directeur du Département de la santé de la mère, du nouveau-né, de l'enfant et de l'adolescent à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré que 'chaque mère et chaque enfant mérite de recevoir la meilleure qualité de soins quand ils ont accès à des structures sanitaires dans leurs communautés'.

Il a indiqué qu'avec le soutien de l'OMS, du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) et des partenaires, le 'Réseau pour la qualité des soins' va utiliser un système basé sur le web pour mettre en place une communauté de travailleurs de la santé, qui va élaborer une stratégie pour améliorer la qualité des soins, échanger des idées et collecter des informations et partager les expériences.

'Le Réseau va également utiliser les huit nouvelles Normes de l'OMS pour améliorer la qualité de la prise en charge de la mère et du nouveau-né dans les centres de santé afin de renforcer la qualité et la fourniture des soins médicaux', a-t-il souligné.

Ces normes portent, entre autres, sur la disposition de professionnels de la santé compétents et motivés, le maintien de l'accès à une eau potable et à un réseau d'approvisionnement en eau, à assurer le respect de la vie privée et de la confidentialité sur l'état de santé des patients.

'Les naissances dans les centres de santé ont augmenté au cours de la décennie écoulée', a déclaré le Dr. Costello.

'L'attention se porte maintenant sur l'accès à des soins de meilleure qualité afin que les pays puissent atteindre les Objectifs de développement durable pour mettre fin aux décès évitables des mères, des nouveaux-nés et des enfants d'ici 2030, a ajouté le responsable de l'OMS.

Chaque année, 303.000 femmes dans le monde meurent pendant la grossesse et l'accouchement et 2,7 millions de bébés pendant le premier mois.

PanaPress 16/02/2017