08
Jeu, Déc

Formation en santé, génétique, bioinformatique et biologie fondamentale

Santé
Typographie

Un programme de recherche sur le paludisme - Des chercheurs africains et des partenaires du consortium, se sont retrouvés dans le cadre d'un atelier de trois jours à Bamako au Mali. A l'issu de cette rencontre a été initié un programme dénommé DELGEME (Développement de l'excellence en matière de leadership et de formation en génétique pour l'élimination du paludisme en Afrique subsaharienne).

De stature internationale, le conclave a enregistré la participation de chercheurs venus de la Côte d'Ivoire, d’Éthiopie, du Gabon, du Kenya, du Madagascar, de la République Démocratique du Congo, de la Tanzanie, de l'Afrique du Sud, de l'Angola, du Cameroun, du Cap Vert, du Mozambique et du Mali. Des institutions Européennes basées en Grande Bretagne et en Allemagne se sont également fait représenter.

Cet atelier organisé sous l'égide du ministère malien de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, avait pour mission la mise en œuvre de règles, normes et organes essentiels pour une bonne gouvernance et une exécution optimale des différentes activités planifiées.

Parmi ces activités figure un programme de formation conduit par une université malienne et devant aboutir à la formation de jeunes africains dans les domaines de la génétique, de la bioinformatique et de la biologie fondamentale, axés notamment sur le parasite du paludisme.

Les acteurs scientifiques déjà impliqués dans des programmes nationaux de lutte contre le paludisme ainsi que les diplômés des différentes universités des pays membres du DELGEME seront les principales cibles de cette formation.

Durant cinq années, le programme devra assurer la formation de près de cent chercheurs en bioinformatique repartis dans diverses spécialités dont 20 de niveau Master, 15 de niveau Ph.D, 10 de post-doctorants et une demi-douzaine de leaders dans ce domaine.