05
Lun, Déc

Burkina Faso: réinstaller Michel Kafando

Politique
Typographie

Après l'accord signé dans la nuit de mardi entre les militaires putschistes et les militaires loyalistes, une délégation de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) conduite par quatre chefs d'état est attendue à Ouagadougou pour réinstaller Michel Kafando, le président de la transition, dans ses fonctions.

L'accord signé entre les militaires Burkinabè porterait sur cinq points visant essentiellement à prévenir tout affrontement entre les militaires du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) et les unités de l’armée régulière loyaliste qui avaient quitté leurs positions à l’intérieur du pays pour regagner la capitale Ouagadougou avec la ferme volonté de dégager leurs homologues auteurs du coup d'état.

En vertu de cet accord validé en présence du Moro Naaba autorité traditionnelle et roi des Mossis, le RSP (Régiment de sécurité présidentielle) s'engagerait à rester cantonné au camp Naaba Koom II et par ailleurs, à renoncer aux postes de garde qu’il tient dans la capitale.

En contrepartie, les militaires loyalistes venus de l’intérieur du pays se seraient engagés à reculer de 50 kilomètres et à garantir la sécurité du personnel du palais présidentiel et de leurs familles.

Michel Kafando fera donc son retour au pouvoir après y avoir été chassé il y a une semaine par le désormais coup d’État échoué du général Gilbert Diendéré et ses partisans: 'Je reprends service (...). La transition est ainsi de retour et reprend à la minute même l'exercice du pouvoir d'Etat», a t-il déclaré devant des journalistes

Il aura en charge d'organiser des élections générales, si possible dès le mois prochain.

AfriqueJet