29
Mer, Mar

Projet de réformes constitutionnelles en Mauritanie

Politique
Typographie

POLITIQUE - Les sénateurs mauritaniens ont rejeté une série de réformes constitutionnelles proposées par le pouvoir par 33 voix contre 20 et 01 abstention, au terme d'une séance plénière qui a pris fin vendredi soir peu avant minuit, a appris la PANA de sources concordantes.

Aussitôt l'annonce de ce rejet, les rues d'une partie du centre de la capitale Nouakchott, située prés de l'assemblée, ont été envahies par des automobilistes et des marcheurs brandissant le drapeau national en signe de victoire.

Les réformes constitutionnelles rejetées par la chambre haute du Parlement mauritanien portent sur la suppression du Sénat, la création de conseils régionaux, le changement des symboles nationaux (drapeau et hymne), la suppression de la Haute Cour de Justice (HCJ) et du  Haut Conseil Islamique (HCI).

Ces réformes ont été approuvées à une écrasante majorité par l'Assemblée nationale (chambre basse du parlement) le jeudi 09 mars dernier.

Après le rejet des sénateurs, le projet devrait revenir en seconde lecture devant les députés.

L'opposition mauritanienne mène une campagne active contre ces réformes constitutionnelles et avait appelé le Sénat à les rejeter.

PanaPress 19/03/2017