07
Mer, Déc

Procès Laurent Gbagbo le 28 janvier 2016 à la CPI

Monde
Typographie

Le procès de l'ancien Président de la Côte d'Ivoire Laurent Gbagbo est prévu pour le 28 janvier 2016 à la Cour pénale internationale (CPI). A la veille de ce rendez-vous judiciaire, la Chambre de Première instance 1 de cette institution internationale vient de décider que Monsieur Gbagbo est physiquement et mentalement en mesure d'assister à son procès et de suivre son déroulement.

Avant de prendre cette décision vendredi dernier, la Première instance 1 de la Cour pénale internationale (CPI) avait consulté trois experts nommés spécialement sur la question et qui se sont prononcé unanimement pour l'aptitude physique et mentale du prévenu.

En effet, selon ces trois experts, l'état de santé de Monsieur Gbagbo se serait grandement amélioré. Ils ont par ailleurs noté que l'ancien homme d'Etat ne souffrait plus du syndrome de stress post-traumatique ou du syndrome d'hospitalisation.

A partir de ces conclusions motivées et avertis, il paraît établi que rien ne s'oppose à ce que le Procès Laurent Gbagbo ne démarre à partir du 28 janvier 2016 dans la mesure où l'intéressé dispose d'une capacité cognitive pleine et entière pour arriver à comprendre la nature, la cause et les conséquences des charges portées à son encontre et les détails des preuves.

Il est apte, en outre, de communiquer avec son conseil, d'échanger avec lui, de lui donner des instructions et de témoigner ou de faire une déclaration sans prêter serment en son nom.

Pour permettre à l'accusé d'être dans toutes les meilleures dispositions pour le temps du procès, le greffe de la CPI a reçu l'ordre de la Chambre de mettre à la disposition de Monsieur Gbagbo des installations nécessaires pour qu'il puisse se reposer entre les séances. Il devrait également avoir la possibilité de s’absenter brièvement lors des audiences si le besoin.

AfriqueJet