27
Mar, Sep

Barack Obama en Ethiopie entre sécurité et droits de l'homme

Monde
Typographie

En provenance du Kenya, le président américain continue sa tournée africaine en Éthiopie avec à son agenda les questions sécuritaires, commerciales, le renforcement économique du continent africain ainsi que l'éternelle problématique des Droits de l'Homme.

Le président américain Barack Obama a eu un entretien avec le Premier ministre Éthiopien Hailemariam Desalegn et le président Éthiopien Mulatu Teshome à Addis-Abeba. A cette occasion il a tenu à demander solennellement aux autorités du pays de 'faire plus d'espace' aux critiques des journalistes et des partis d'opposition notamment.

Rappelons qu'à l'issu des élections générales du mois de mai 2015, l'ensemble des 547 sièges du Parlement Éthiopien se sont retrouvés en possession de l'actuel parti au pouvoir, parti ultra majoritaire, qui n'a pas échappé aux critiques non seulement au niveau local mais aussi international.

Au terme de sa rencontre avec l'exécutif Éthiopien, le président américain Barack Obama s'est prêté à un briefing avec la presse internationale à l'Ethiopian National Palace lors duquel il a indiqué : "j'ai dit au Premier ministre que le parti au pouvoir est suffisamment populaire et que, par conséquent, faire en sorte d'ouvrir plus d'espace pour les journalistes et les voix de l'opposition renforcera au lieu de réfréner l'agenda que le Premier ministre et son parti ont mis en place'.

On se rappel que des journalistes Éthiopiens avaient été accusés de travailler avec des groupes interdits ou 'des partis d'opposition violents'. Justement cinq d'entre eux viennent d'être libérés peu avant cette visite du Président américain.

Un autre volet du voyage Éthiopien de Barack Obama était consacré à l'Union Africaine dont le siège se trouve à Addis Abéba en Éthiopie. Il a d'ailleurs tenu un discours dans le hall Nelson Mandela, lieu symbolique du siège de l'Union africaine.

Pour la première fois ce mardi, un président américain s'exprimait devant l'organisation panafricaine.

Nkosazana Dlamini-Zuma,  présidente de la Commission de l'Union africaine, a par ailleurs eu des discussions bilatérales ce mardi avec le Président américain. Ces discussions ont essentiellement tourné autour de l'agriculture, l'énergie, et de l'approvisionnement des populations pauvres des zones rurales africaines en énergie électrique.

Les questions de paix et de sécurité, ont également été au menu de cette rencontre avec en toile de fond la volonté commune de résoudre les crises au Soudan du Sud et au Burundi.

AsBag