01
Sam, Oct

EXPO 2015 : des initiatives du Sénégal et du Niger

Monde
Typographie

L’Expo 2015 est l’exposition universelle qui se tient à Milan (Italie) du 1er mai au 31 octobre 2015. Le thème de l’exposition universelle 2015 est " Nourrir la planète, Énergie pour la vie ". Dans ce cadre, en collaboration avec le programme « Feeding Knowledge », Expo 2015 a lancé un appel au rassemblement des initiatives internationales ayant eu une conséquence positive dans l’amélioration de la sécurité alimentaire.

Ces initiatives se retrouvent dans un concours intitulé « Meilleures pratiques de développement durable » qui met en avant les politiques, savoir-faire, technologies, produits… au service du développement de la sécurité alimentaire.

Mutualiser les meilleures pratiques de développement durable

786 projets ont été présentés dont 18 ont été choisies par un Comité International de Sélection présidé par S.A.S. le Prince Albert de Monco pour être présentées dans la Zone des Meilleures Pratiques de l’Expo 2015. Les projets retenus doivent être, entre autre, innovants, transférables (mise en pratique dans d’autres pays) et faire preuve d’un haut niveau de collaboration.

Des projets africains récompensés

Dans ce cadre, deux projets de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) ont été récompensés lors de ce concours « Meilleures pratiques de développement durable ».

Le projet « intensification de l'agriculture par le renforcement des boutiques d'intrants coopératives » (IARBIC) a reçu le 1er prix de la catégorie « Renforcement quantitatif et qualitatif des produits agricoles ». Cette initiative est issue de la collaboration entre, entre autre, la FAO, le ministère de l’Agriculture du Niger, des fédérations de producteurs nigériens… L’objectif est de faciliter l’accès à des engrais de bonne qualité.

Le levier de base de cette initiative est la formation à la mutualisation des commandes d’engrais, l’exploitation des boutiques d’intrants agricoles, la mise en pratique de nouveaux savoir-faire agricoles au service du développement de la productivité. En cinq ans, cent magasins de stockage des récoltes et près de 260 boutiques d’intrants agricoles, qui vendent aussi des semences et proposent des services phytosanitaires, ont été construits.

Ce projet développe par ailleurs d’une action de soutien à des programmes de financement innovants tel que le système de crédit d’inventaire qui facilite l’accès au crédit pour des agriculteurs à faibles revenus.

Le projet « Éradication de la mouche tsé-tsé Glossina palpalis gambiensis dans les Niayes, au Sénégal » a reçu le deuxième prix dans la catégorie « Développement durable des petites communautés rurales dans les zones marginalisées ». L’objectif de ce projet est faire émerger une zone sans mouche tsé-tsé dans l’ouest du pays.

L’atteinte de cet objectif permettrait de faire régresser la présence de de la trypanosomiase (maladie du bétail) mais aussi d’encourager la mise en place de système des production animale efficaces.

Pour cette initiative, la FAO a travaillé en collaboration avec l'Institut sénégalais de recherche agricole, la Direction des services vétérinaires et le Centre français de recherche agricole pour le développement international et l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

AfriqueJet