28
Mer, Sep

Canicule : l’OMS et l’OMM unissent leurs forces

Monde
Typographie

Les changements climatiques qui touchent, de manière accélérée, notre planète se traduisent, entre autre, par des vagues de chaleur de plus en plus nombreuses et de plus en plus fortes. L’explosion des températures a déjà tué des centaines de personnes en Inde et au Pakistan.

Selon l’OMM, notre siècle a concentré 14 des 15 années les plus chaudes observées ce qui confirme la tendance inquiétante vers le réchauffement climatique.

Jeudi, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), agences des Nations-Unies, ont donc émis de nouvelles lignes directrices d’alerte nommées : « Les vagues de chaleur et la Santé : lignes directrices concernant le développement d’un système d’alerte ».

Ces systèmes d’alerte précoce se rapportant à la canicule visent à alerter les décideurs, les services de santé et chacun d’entre nous et à permettre de mettre en place très rapidement les actions nécessaires à diminuer les conséquences des canicules sur la santé des gens : prévenir et informer les populations en avance, avertir les hôpitaux d’éventuels afflux de patients…

Comme le soulignent les représentants de l’OMS, Maria Neira, directrice  du Département des déterminants de la santé publique, environnementale et sociale, et de l’OMM, M. Maxx Dilley, directeur du département Prévision et Adaptation au climat, « les vagues de chaleur sont un danger naturel nécessitant une attention accrue »… et « leurs conséquences peuvent être graves ».

L’enjeu aujourd’hui est donc d’étendre à l’ensemble des pays et de systématiser les plans canicule comme cela existe déjà en Allemagne, en France ou dans d’autres pays développés.

AfriqueJet