23
Dim, Avr

Manuscrits Marocains rares et inédits au salon du livre de Paris

Monde
Typographie

Salon du livre de Paris – Le Royaume chérifien, par l'entremise de la direction des Archives royales, va exposer des manuscrites inédits et rares pour une durée de deux semaines à l'Institut du monde arabe à Paris, dont le but est de permettre de lire et de relire les facettes de la culture marocaine, a appris la PANA vendredi dans la capitale française.

'Porteur de valeurs universelles, le Maroc nous invite, à travers ses trésors inédits, à mieux connaître sa particularité et son identité politique et culturelle irriguée par plusieurs affluents : arabo-islamique, amazigh, saharo-hassani, africain, andalou, hébraïque et méditerranéen', a indiqué un communiqué de la commissaire générale de l'exposition, Mme Bahija Simou, par ailleurs directrice des Archives royales.

L'exposition, visible uniquement du 23 mars au 6 avril, est composée de manuscrits rarissimes, de documents inédits, de pièces muséologiques d'une immense valeur historique et symbolique, et invite les visiteurs à assister au dialogue des civilisations à travers les trésors des bibliothèques marocaines.

Parmi les manuscrits il y a les trois livres sacrés, très anciens et inédits, avec un Coran sur parchemin, rare et précieux, copie datée probablement du 3ème siècle Hégire/IXe siècle, un Evangile traduit en arabe conservé à la Qaraouiyne et datant du XIIe siècle, l'une des pièces rares et uniques dans le monde arabe et musulman, et un Rouleau de la Torah écrite sur parchemin, avec graphie en hébreu, un chef-d'œuvre exceptionnel jamais exposé.

L'exhibition présente aussi les divers courants de la pensée et les diverses disciplines scientifiques qui se sont épanouis au Maroc, telles la médecine et la pharmacopée, les mathématiques, l'astronomie, la physique-chimie, les sciences appliquées telles que l'architecture, l'urbanisme et l'aménagement des jardins, la botanique, l'agriculture, la gestion de l'eau, la science vétérinaire et les soins apportés aux chevaux et la production manufacturière, sans oublier d'autres livres allant de la musique à la création littéraire.

'Cette exposition est un voyage à travers les méandres du passé. Elle nous éclaire sur la production intellectuelle propre à chacune des étapes de l'histoire marocaine. On y trouve ainsi des manuscrits qui remontent au IXe siècle, au XIIe siècle ou encore au XXe siècle', a souligné le communiqué de la direction des Archives royales.

La manifestation fait ressortir, en outre, les arts relatifs à la fabrication du livre tels que la calligraphie sous ses diverses formes, les décorations et les dorures, les reliures et les enluminures.

PanaPress 25/03/2017