10
Sam, Déc

Trump-Clinton - Les impôts de Donald Trump en débat

Monde
Typographie

Présidentielle américaine - Suite à une publication du New York Times ce week-end concernant la situation fiscale du candidat républicain à l'élection présidentielle américaine, ce dernier a voulu assurer les américains en déclarant parfaitement connaître les 'lois fiscales mieux que n'importe quel autre candidat à la présidence' et être 'le seul capable de les améliorer'.

Selon une des déclarations d'impôts de Monsieur Donald Trump datant de 1995, il semblerait que le milliardaire ayant fait fortune dans l'immobilier aurait présenté une situation de perte de près de 916 millions de dollars. La conséquence de cette situation aurait été la non imposition de ses activités au niveau fédéral jusqu'en 2003.

Une fin de semaine désastreuse donc pour le camp républicain puisque ces révélations du New York Times sont un véritable coup de tonnerre dans la campagne pour la Maison Blanche d'un candidat qui aurait échappé à l'impôt pendant près de 18 ans.

Si le contenu de l'article publié par le New York Times n'a pas été nié par le candidat à la présidentiel, un de ses conseillers et non pas des moindre, Monsieur Rudy Giuliani ancien maire de New York, a déclaré sur ABC que M. Trump 'est un génie'. Quant à Chris Christie, gouverneur du New Jersey et président de l'équipe de transition du candidat, il a soutenu sur Fox News que Trump 'est la seule personne qui se soit engagée à changer le système fiscal contre ses propres intérêts'.

Du côté des démocrates, la candidate Hillary Clinton et son staff ne comptent pas laisser passer cette belle occasion de taper encore un peu plus sur leur adversaire à cette élection présidentielle.

Déjà avantagée (selon des sondages) par le premier débat télévisé, la candidate démocrate ne s'est pas gênée pour souligner dans un tweet : 'Trois pages de déclarations d'impôts montrent qu'il a échoué dans l'entreprise mais est devenu riche à vos dépens. Imaginez ce qu'il cache d'autre'.

Par ailleurs, sur son site internet de campagne, l'équipe Clinton affiche désormais un 'Trump's smart tax calculator' : quelque soit le montant des revenus introduit dans ce 'Trump's smart tax calculator', le total de l'impôt à payer reste figé à 0 dollar.