Procès Hissène Habré mise à jour mercredi 22 juillet 2015 - Suite au refus de l'ancien Président Tchadien de comparaître devant la Chambre africaine extraordinaire (CAE), l'initiative a été prise de commettre trois avocats d'office du barreau sénégalais pour assister Hissène Habré.

[Procès Hissène Habré - Mise à jour] Au milieu d'un important cordon de sécurité des Forces spéciales de l’administration pénitentiaire, l'ex-président était bien présent dans la salle d’audience du palais de justice de Dakar, au Sénégal à l'ouverture de son procès dès 10 heures ce lundi matin. La tête entouré d'un turban ne laissant apparaître que les yeux, Hissène Habré, tout de blanc vêtu, avait refusé de comparaître. Aujourd’hui âgé de 72 ans, et souffrant de problèmes cardiaques, l'homme a donc été conduit de force à la barre du tribunal des Chambres africaines extraordinaires (CAE).

Sécurité en Tunisie - Un peu plus de trois mois après l’attentat du musée du Bardo à Tunis, qui avait causé la mort de 21 touristes et d’un policier, la Tunisie a, à nouveau, été victime d’un attentat sanglant ce vendredi 26 juin, au coeur de Sousse, ville touristique très fréquentée du pays.

L'Aïd al-Fitr est célébré ce vendredi 17 juillet 2015 en Côte d'Ivoire, en Libye, en Guinée et dans de nombreux autres pays africains et arabes. Cette fête musulmane marque la rupture du jeûne du mois de ramadan, neuvième mois du calendrier lunaire, jalonné d’actes de générosité, de partage et de solidarité.

Adapter l’enseignement supérieur aux enjeux du XXIème siècle. Former les futurs professionnels pour leur permettre d’apporter, in situ, des solutions opérationnelles, adaptées et spécifiques à leur pays. Toutes les nations s’y emploient. En Afrique, de tels objectifs représentent même l’une des principales clés de développement pour le continent.

Le chef de la cellule de communication des Chambres africaines extraordinaires, Marcel Mendy, a annoncé la mise en place d'un système de visioconférence permettant à la cour d'interroger certains témoins tchadiens lors du procès de l’ancien président tchadien Hissein Habré. Le système sera réserver aux témoins n'étant pas à mesure de faire le déplacement pour se rendre dans la capitale Sénégalaise et dont le témoignage s'avère important pour les débats.