AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Ven10312014

Last updateJeu, 30 Oct 2014 7pm

Articles

Agriculture et industries agro-alimentaires en Afrique

Développement - Mme Dlamini-Zuma plaide pour l'investissement dans l'agriculture et les industries agro-alimentaires en Afrique - Pour que l'Afrique réalise au moins 7 pour cent de croissance (inclusive et soutenue) de son PIB, l'agriculture et les industries agro-alimentaires sont des facteurs essentiels que tous les pays africains doivent prendre au sérieux cette année, a plaidé lundi la présidente de la Commission de l'Union africaine (CUA), le Dr Nkosazana Dlamini-Zuma, à l'ouverture à Addis-Abeba de la 24ème réunion ordinaire du Conseil exécutif de l'UA.


Mme Dlamini-Zuma a invité tous les pays africains à augmenter cette année l'investissement public dans l'agriculture et à relever la productivité agricole afin de réaliser le Programme détaillé de développement de l'agriculture africaine (PDDA) 2003.

Les objectifs portent sur le développement de l'agro-business et des chaînes de valeur dans le secteur agricole, le renforcement des infrastructures et des compétences, mais également sur la stimulation de la recherche agricole.

On rappelle que les dirigeants africains ont déclaré 2014 'Année de l'agriculture et de la sécurité alimentaire' et leur sommet, qui doit se tenir cette semaine, sera axé sur ce thème comme point de ralliement en vue d'impulser le changement sur le continent.

Mme Dlamini-Zuma a informé le Conseil exécutif que la CUA prendra des mesures spéciales pour s'assurer que les femmes, qui sont la première main-d'oeuvre agricole et les plus grosses productrices en Afrique, aient un accès au capital et à la formation.

Pour elle, les femmes doivent être soutenues afin qu'elles développent des coopératives, des structures de distribution et des entreprises agro-alimentaires.

'La Commission insistera cette année sur ces questions, en travaillant avec d'autres organismes continentaux tels que la Commission économique des Nations unies pour l'Afrique (CEA) et la Banque africaine de développement (BAD), les Communautés économiques régionales et la Société civile', a-t-elle  précisé.

Selon la présidente de la CUA, le commerce et les relations économiques entre l'Afrique et le reste du monde figurent au premier rang des priorités.

'Nous devons prendre des mesures pratiques pour nous assurer que l'Afrique ait davantage son mot à dire sur la fixation des prix de nos produits et denrées', a-t-elle estimé.

'Nous sommes plus que jamais convaincus aujourd'hui que nous échouerons à éliminer la pauvreté, les maladies, les conflits et la faim et à offrir une vie meilleure aux populations du continent, si nous ne réalisons pas une plus grande intégration de nos économies'.

'Notre partenariat avec le monde doit par conséquent améliorer et non affaiblir ces priorités', a-t-elle ajouté.

Pana 28/01/2014