28
Mer, Sep

France : diminuer sa présence militaire en Centrafrique

Monde
Typographie

D'ici la fin de l'année 2016, la France devrait diminuer sa présence militaire en Centrafrique. L'annonce a été faite par Monsieur Jean-Yves Le Drian, le ministre Français de la Défense dans une interview accordée à l'hebdomadaire français Challenges paru samedi.

Cette information arrive au moment où la France oeuvre inlassablement pour faire baisser les troubles en Centrafrique en vue de permettre l'organisation d'élections libres crédibles et apaisées.

Selon Monsieur Jean-Yves Le Drian 'notre objectif est de diminuer le niveau de nos forces à la fin de l'année pour les ramener à leur niveau d'avant-crise, environ 300 soldats'.

Pour rappel, juste après le début des actes de violence en 2013, la France avait déployé plusieurs centaines de soldats dans ce pays pour porter le nombre total de ses forces à près de 2.000 soldats.

Récemment encore, François Hollande, le Chef de l'Etat Français, avait affirmé que son pays se resservait la possibilité de retirer ses forces de Centrafrique 'immédiatement après l'élection d'un président dans ce pays'.

Le ministre Français de la Défense a également fait le point de la lutte menée au plan international contre Daesh. Ainsi, les frappes françaises menées depuis quelques mois, auraient permis des progrès considérables contre le terrorisme.

Grâce à l'engagement Français aux côtés des forces de la coalition, près de 22.000 combattants de l'organisation Daesh auraient été éliminés. Le Groupe terroriste aurait également perdu environ 15% des territoires qu'il contrôlait.

Les activités terroristes de Daesh touchent, comme on le sait, le continent africain, notamment en Libye. Selon Monsieur Jean-Yves Le Drian, il appartient au gouvernement Libyen d'entente nationale sous la direction de Faiz Serradj d'évaluer la situation sécuritaire du pays et de mesurer son besoin de soutien pour combattre Daesh.

AfriqueJet