30
Mar, Aoû

Téléphonie mobile : licence 3G pour Moov au Togo

Économie
Typographie

Le Gouvernement togolais vient d'autoriser la société privée de téléphonie mobile Moov, du Groupe Atlantique Telecom à exploiter la licence 3G jusqu’en 2021. La décision a été prise par décret en conseil des ministres mercredi à Lomé, la capitale du pays.

Pour rappel, la technologie 3G comme son nom l'indique est la troisième génération des technologies de téléphonie mobile numérique ayant pour but de faciliter les usages interactifs sur les terminaux numériques mobiles comme les smartphones ou les tablettes.

Elle permet une transmission simultanée de la voix et de paquets de données appelés 'data', donc un débit internet plus important pour la transmission de données et de l’internet mobile.

Le Groupe Atlantique Telecom s'engage, selon le décret du Gouvernement, 'à opérer d’importants investissements dans l’infrastructure, l’extension de la couverture d’accès, la densification des zones couvertes et participer à la création d’emploi et particulièrement la participation des Togolais à des postes d’encadrement'.

Il faut dire que deux opérateurs de téléphonie mobile se partagent actuellement le marché au Togo. Il s'agit de Togocellulaire qui est une filiale du Groupe Togo Telecom dont le propriétaire est l'Etat et Moov-Togo appartenant au Groupe Atlantique Telecom.

En autorisant l’accession de Moov-Togo au segment des services 3G, le Gouvernement du Togo espère créer 'une certaine dynamique sur le marché des données et Internet mobiles'. Autrement dit, l'objectif est de pouvoir permettre aux consommateurs de disposer d’une véritable choix entre les deux opérateurs de téléphonie mobile.

Afriquejet