AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Dim10262014

Last updateSam, 25 Oct 2014 8pm

Gouvernance: Un mal gouvernance au Malawi ?

Le leader de l'opposition zambienne dénonce la mal gouvernance du pouvoir - Le président du parti d'opposition United Party National Development (UPND), Hakainde Hichilema, estime que le gouvernement du Patriotic Front (PF) est coupable de mal gouvernance et d'une mauvaise gestion de l'économie zambienne, au regard des indicateurs économiques et de gouvernance et des conditions de vie difficiles de la population.


Réagissant aux accusations du président Michael Sata vendredi, selon lesquelles il n'était qu'un colporteur de rumeurs et un affabulateur à propos de l'économie et de la croissance nationale, M. Hichilema a réaffirmé samedi que le pays courait à sa perte sous le gouvernement du PF.

'Si M. Sata regardait les données indicatives du 17 janvier 2014 sur l'économie, il découvrirait que la monnaie zambienne ne vaut maintenant que 5.570K pour 1 dollar US, alors qu à la même date en 2010 (17 janvier 2010) avant l'arrivée du PF au pouvoir, elle s'échangeait à 4.345K pour 1 dollar US et à la même date sous l'administration de Levy Patrick Mwanawasa (MHSRIP) en 2006, elle représentait 3.210K pour 1 dollar US' a-t-il riposté.

Pour M. Hichilema, il existe des données économiques indicatives que l'administration du PF et le président Sata doivent simplement admettre avant de se lancer dans des détails sur les conditions globales difficiles auxquelles les anciens présidents étaient confrontés.

'Nous savons que M. Sata a maintenant trouvé une autre cachette sûre et gère le pays à travers sa page Facebook, mais  les faits sont têtus, à savoir qu'il est aujourd'hui plus cher d'importer des biens d'équipement que jamais dans l'histoire récente de notre pays', a fait remarquer M. Hichilema.

Il a rappelé que le gouvernement a promis plus d'emplois, une baisse des taxes et plus d'argent dans la poche des citoyens, mais nous constatons que les prix des denrées essentielles telles que la farine de maïs, le carburant, et les tarifs de l'eau et de l'électricité, le transport, le téléphone etc. sont actuellement plus onéreux qu'au moment où il prenait le pouvoir, contrairement à leurs promesses trompeuses au peuple zambien.

L'opposant remercie quiconque a eu l'initiative de gérer le gouvernement au nom de Sata à travers sa page Facebook 'parce qu'au moins on épargne maintenant au pays le langage grossier dont M. Sata abuse à chaque apparition publique'.

'Nous connaissons tous le langage grossier et irrespectueux qu'utilise en public M. Sata, même envers ses ministres et les autres responsables gouvernementaux qu'il a ouvertement insultés devant les caméras. Quiconque gère le pays en mettant à jour sa page Facebook doit certainement être félicité', a-t-il ironisé.

Pour M. Hichilema, peut-être que la Zambie ferait mieux d'envoyer la page Facebook de M. Sata représenter le pays dans les instances nationales et internationales.

'Puisqu'il se cache et gère le pays derrière un clavier d'ordinateur, notre espoir est maintenant qu'il autorise certains d'entre nous qui veulent voyager librement et se mélanger aux populations dans leurs localités et comprendre leurs problèmes à le faire sans en être  empêché par ses services de police', a ajouté ce dernier.

Pana 26/01/2014