Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Ven12192014

Last updateJeu, 18 Déc 2014 4pm

Articles

Investir en faveur des filles des pays en développement

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a lancé jeudi un appel pour des investissements accrus afin de libérer le potentiel de plus d'un demi milliard de filles adolescentes dans les pays en développement, actuellement laissées en rade par la pauvreté, la discrimination et la violence. Il a lancé cet appel en marge du Forum économique mondial de Davos, en Suisse, et a déclaré qu'il est vital d'investir chez les filles pour réaliser une série d'objectifs de développement.


'L'ONU octroie aux filles la cote or. Lorsque vous investissez pour l'avenir, vous êtes assurés que les résultats vont se multiplier à travers la société – en matière de santé, d'éducation, de paix et de bien -être des générations futures', a ajouté M. Ban.

Il a également affirmé qu'il est vital d'investir au niveau des filles afin 'd'assurer la réussite finale des objectifs du millénaire pour le développement (OMD)'.

Le patron de l'ONU a souligné que les OMD, adoptés par le sommet du millénaire pour le développement de l'ONU de 2000, ont pour but de réduire l'extrême pauvreté et la faim, stimuler l'accès aux soins de santé et à l'éducation, réaliser l'égalité des sexes et la stabilité environnementale, réduire la mortalité maternelle et infantile et l'incidence du VIH/SIDA d'ici fin 2015.

'Nous sommes engagés dans une course contre la montre. Nous sommes à 700 jours de l'expiration du délai pour l'atteinte des OMD', a déclaré M. Ban.

'Vous comprenez que lorsque nous assurons à une fille une meilleure santé, éducation et un bien-être, les résultats sont visibles au-delà de la personne concernée. Une fille est utile à notre monde comme l'est un arbre à la forêt. Lorsqu'un arbre grandit, tout l'environnement en profite. Lorsqu'une fille grandit, sa famille, sa communauté et même son pays peuvent en ressentir les effets bénéfiques', a-t-il dit.

Il a également noté que chaque année passée par une fille à l'école primaire accroit ses éventuels revenus de 20 pour cent et les femmes et les filles réinvestissent l'essentiel de leurs revenus – 90 pour cent – dans leurs familles.

'Autant une fille est éduquée, autant augmente la croissance économique. Je vous exhorte aujourd'hui à placer les filles au centre de toutes vos stratégies. Lorsque vous soutenez les filles, elles le rendent à la société par d'énormes contributions dans la créativité, la compassion et  – oui – le pouvoir aux filles', a-t-il ajouté.

Pana 25/01/2014