26
Mar, Juil

Banque: Accord de cofinancement BAD - AFD

Économie
Typographie

Un accord-cadre visant à accroître le financement conjoint de projets en Afrique subsaharienne et en Méditerranée vient d'être signé entre la Banque africaine de développement et l’Agence française de développement.

La Banque africaine de développement était représenté par son Président Akinwumi Adesina et l’Agence française de développement par sa directrice générale, Mme Anne Paugam.

Il faut souligner que cet accord est le premier du genre. Comme l'a précisé Mme Paugam, il 's’inscrit pleinement dans la Déclaration de Paris. Il favorise une meilleure coordination entre la Bad et l’Afd, simplifie les procédures et contribue ainsi à faciliter la mise en œuvre des projets par les pays bénéficiaires'.

Il s'agit, entre autre, d’un instrument permettant de développer la collaboration entre l'Afd et la Bad. Pour le Président de la Banque africaine de développement, 'l'ambition est d’aider à bâtir une nouvelle Afrique caractérisée par une croissance durable et partagée, qui est unie, en paix et en sécurité, intégrée sur le plan régional et compétitive sur le plan mondial. En accord total avec les Objectifs du développement durable (Odd), cet accord va permettre à la Bad de mettre en œuvre cinq priorités majeures à savoir éclairer l’Afrique et lui donner de l’énergie; nourrir l'Afrique; intégrer l'Afrique; industrialiser l’Afrique; et améliorer la qualité de vie des peuples d'Afrique  pour renforcer le développement et la lutte contre le changement climatique sur le continent'.

Entre l’Agence française de développement et la Banque africaine de développement, l'accord oeuvrera dans le sens de l'augmentation du nombre et du volume des cofinancements.

L'objectif recherché étant de 'démultiplier les ressources et mutualiser l’expertise pour répondre à l’ambitieuse feuille de route des Odd'.

Les secteurs des infrastructures d’énergie, des transports, de l’eau, de l’assainissement et de l’éducation sont ceux dans lesquels les deux institutions financières coopèrent le plus pour la réalisation de leurs projets.

AfriqueJet