26
Ven, Aoû

Attentats à Paris : l'Afrique aux côtés de la France

Monde
Typographie

Le continent africain est tout entier sous le choc des attentats meurtriers qui ont frappé la ville de Paris, la capitale de la France le vendredi 13 novembre 2015. Le bilan est catastrophique avec au moins 129 personnes tuées, 352 personnes blessées et 99 autres dans un état d'urgence.

En Île Maurice, Sir Anerood Jugnauth, le Premier ministre mauricien, choqué par 'ces actes barbares qui ont fait autant de morts', a exprimé toute sa solidarité avec le peuple français. La présidente de la République, Mme Ameenah Gurib-Fakim, ainsi que Monsieur Navin Ramgoolam (ancien Premier ministre), tout en condamnant cet acte de terrorisme barbare, ont tenu à saluer la mémoire des victimes de ces 'attentats ignobles et lâches'.

Du côté de l'Union Africaine, la présidente de la Commission de l'Union africaine, Mme Nkosazana Dlamini-Zuma, a condamné avec fermeté 'ces attaques odieuses et lâches qu'aucune circonstance ne saurait justifier'. Elle a, dans un communiqué, présenté les sincères condoléances de l'UA aux familles des victimes et au gouvernement français et a souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

Au Nigeria, le président Muhammadu Buhari, a fait part de sa profonde tristesse suite aux attaques odieuses du vendredi 13 novembre contre des civils innocents à Paris. Dans un communiqué, il a présenté ses sincères condoléances au président François Hollande et au peuple français.

En Afrique du Sud, le gouvernement a présenté ses condoléances à la France par l'intermédiaire du porte-parole du département des Relations internationales et de la Coopération, Clayson Monyela: 'Nos pensées et nos prières vont au président François Hollande, au gouvernement et au peuple français et nous les soutenons'. L'Alliance démocratique (DA) l'opposition officielle en Afrique du Sud a également présenté ses sincères condoléances à l'ambassadrice de France en Afrique du Sud, Mme Elisabeth Barbier.

En Libye, le ministère libyen des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a qualifié les attentats de Paris de 'lâches et infâmes'. Dans un communiqué, le ministère affirme 'ces attentats démontrent que le terrorisme, qui s’est incrusté dans le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord, menace non seulement la sécurité de ces pays, mais aussi ceux du bassin méditerranéen tout entier'.

Quant à la la Tunisie, tout en condamnant vigoureusement les attentats de Paris, elle a tenu à exprimer sa solidarité avec la France dans un communiqué publié sur la page Internet officielle de la présidence tunisienne. Le pays réaffirme sa disponibilité à intensifier la coordination et la coopération avec la France pour faire face au phénomène du terrorisme.

AfriqueJet