07
Mer, Déc

RD Congo: Conférence économique africaine à Kinshasa

Économie
Typographie

'Lutter contre la pauvreté et les inégalités pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD)' tel est le thème de la dixième édition de la Conférence économique africaine qui se déroule en ce moment à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo. Initiée en 2006, cette Conférence économique africaine est organisée chaque année par la BAD, le PNUD et la CEA (Commission économique des Nations unies pour l’Afrique). Elle se veut avant tout un forum d’exploration des cadres politiques, institutionnels et financiers indispensables à l'activation d'un développement équitable, inclusif et environnemental mais durable du continent Africain.

Les Objectifs de développement durable devant surtout bénéficier à l’Afrique, cette conférence économique africaine 2015 semble être la meilleure occasion pour faire le point et analyser la nouvelle direction prise par le développement du continent. C'est en tout cas ce que pense Monsieur Steve Kayizzi-Mugerwa, économiste en chef et vice-président du groupe de la BAD (Banque africaine de développement).

Les spécialistes sont nombreux à avoir constaté la bonne santé des économies du continent Africain avec des perspectives excellentes depuis plusieurs années puisque la croissance du Produit intérieur brut (PIB) de l’Afrique enregistre un taux annuel moyen de 5%, dépassant très largement la moyenne mondiale estimée à 3%.

Parallèlement, le pourcentage des africains vivants avec moins de 1,25 dollar par jour (taux de pauvreté) aurait de son côté fait un recul de l'ordre de 56,5% en 1990 à 48,5% en 2010.

Beaucoup reste cependant à faire pour que cette embellie économique en Afrique puisse être efficacement utilisée et faire face aux défis tels que la chute des cours des matières premières, les effets de l'urbanisation accélérée, la jeunesse de la population et le manque chronique d'emploi.

Cette préoccupation, le directeur du Bureau régional pour l’Afrique du PNUD Monsieur Abdoulaye Mar Dieye en a fait sienne en déclarant: 'Une croissance sans redistribution ne peut venir à bout de la pauvreté, ni appuyer un développement durable. La marée montante doit faire flotter tous les bateaux. Nous devons mettre l’accent sur la résolution des inégalités de revenu ; l’autonomisation des femmes, la réduction des écarts de traitement dans les domaines de la santé, de la nutrition et de l’éducation, et la condamnation des préjudices et des stéréotypes qui nourrissent la discrimination et la marginalisation'.

AfriqueJet