AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Lun10202014

Last updateLun, 20 Oct 2014 8pm

Articles

Résultats définitifs des législatives Guinéennes

L'UE se félicite de l'acceptation des résultats définitifs des législatives par les Guinéens - L’Union européenne (UE) a présenté au gouvernement guinéen le rapport final de la Mission d’observation électorale (MOE) des dernières élections législatives, dans lequel elle se félicite de l'acceptation des résultats définitifs du scrutin  par les Guinéens, indique un communiqué du bureau de la Délégation européenne transmis mardi à la PANA.


Le document de l’UE précise en 34 recommandations, entre autres, qu’il est nécessaire de réviser, dans la perspective de la présidentielle de 2015, les dispositions du code électoral, relatives aux délais légaux et fixer une date butoir aux Commissions administratives de centralisation des votes (CACV), les contraignant ainsi à transmettre, dans le délai imparti, un exemplaire des procès-verbaux à la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

L'UE recommande également l’établissement d’un mécanisme précis fixant les voies de recours contre des décisions de l’administration électorale auprès d’une instance supérieure ou d’institutions judiciaires habilitées.

«La cartographie électorale devrait permettre une répartition des sièges, basée sur le poids relatif du corps électoral ou sur un recensement total de la population afin de préserver l’équité des suffrages», dit le document, préconisant par ailleurs aux partis politiques d’allouer les ressources nécessaires à la formation de leurs délégués présents dans les bureaux de vote et des CACV.

L’UE conseille au gouvernement l’adoption d’une loi portant sur le financement public des partis politiques, hors campagne électorale, sur la base du nombre de sièges obtenus par chaque formation à l’Assemblée.

Soulignant que l’éducation et la sensibilisation au vote devraient faire objet d’un renforcement de compétences au sein de l’administration électorale déconcentrée, l'étude précise que la structure de la CENI devrait s’orienter, à terme, vers une organisation purement administrative et technique, conformément aux dispositions transitoires de la Constitution.

Selon le document, la cartographie des bureaux de vote et la liste électorale devraient être des préalables indispensables à l’organisation des opérations électorales.

Le renforcement des capacités des journalistes par le biais de formations qualifiantes visant à professionnaliser leur métier et à développer leurs compétences, en particulier, dans le domaine électoral, est souhaité.

Conseillant  à la société civile de «reprendre pleinement son indépendance» vis-à-vis des institutions et de l’Etat, l'UE estime que le système d’un quota de 30% de places réservées à des candidats sur les listes nationales pourrait s’étendre aux candidatures uninominales, permettant ainsi d’accroître leur présence à l’Assemblée nationale.
 
Précisant que l’acceptation des résultats définitifs par le peuple guinéen est un véritable signe de maturité démocratique, l’UE s'est réjoui dans son rapport, qu'«après une longue attente, la Guinée a fait un effort considérable pour organiser le scrutin législatif du 28 septembre et que les Guinéens ont besoin d’élections régulières, libres et transparentes».

L’UE, rappelle-t-on, avait déployé une centaine d'observateurs, dont la majorité avait suivi tout le processus dans les 33 préfectures du pays jusqu’au scrutin du 28 septembre dernier.

Pana 24/01/2014