AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Jeu09182014

Last updateMer, 17 Sep 2014 11pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Utilisation du numérique par les douanes africaines

Utilisation du numérique par les douanes africaines

Ouverture à Dakar d’un forum sur l’utilisation du numérique par les douanes africaines - Des directeurs des douanes de plusieurs pays africains ont entamé, mardi à Dakar, un forum de partage d’expériences d’utilisation des technologies de l’information pour éliminer les lourdeurs dans les opérations de dédouanement des marchandises, afin de rendre performantes les administrations douanières en Afrique.


'Nous sommes résolument engagés dans l'utilisation des technologies pour réduire le parcours de combattant du déclarant en douane et contribuer ainsi à la compétitivité des entreprises', a déclaré le nouveau directeur général des douanes sénégalaises, Elimane Saliou Gningue, à l’ouverture du forum sur le thème :'Le numérique au service d’une administration performante: enjeux et défis pour les douanes'.

Il a rappelé les effets de la mondialisation de l’économie, l’augmentation du volume des opérations commerciales, la pression des objectifs de recettes fixées aux administrations douanières des pays africains, tout en soulignant les contraintes de moyens  et d’effectifs sur le travail quotidien des douaniers des pays d'Afrique.

'Dans un contexte de compétitivité, nous ne pouvons pas tout contrôler, si bien qu'il nous faut recourir à des moyens technologiques pour pouvoir avec moins de papiers et moins de contrôles avoir un résultat aussi efficace sinon plus et contribuer à la compétitivité des entreprises',  a dit M. Gningue s'adressant aux participants.

Il a toutefois fait part du souci des administrations africaines de gagner en efficience dans leurs opérations, en faisant recours aux technologies innovantes pour garantir plus de précision dans les contrôles des importations de marchandises.

Le patron de la douane sénégalaise a invité ses homologues africains à 'concilier les exigences, à priori contradictoires, de facilitation et de sécurisation de la chaîne logistique internationale' et auxquelles leurs agents sont confrontés.

Des plates-ormes électroniques facilitent désormais la collecte en ligne de l'ensemble des données et documents préalables au dédouanement, mais également de pouvoir les transmettre par voie électronique, a signalé M. Gningue.

'La dématérialisation a rendu possible l'accès au manifeste ainsi que le dépôt de la déclaration bien avant l'arrivée du navire à quai, ouvrant ainsi la voie au dédouanement sans papier. Le contrôle anticipé qui en découle permet, sur la base de l'analyse du risque, de procéder à un ciblage de manière à faciliter le commerce licite et à concentrer nos efforts sur les transactions qui présentent le plus de risques', a-t-il expliqué.

Ce mode de contrôle par 'moyens non intrusifs' s’effectue grâce au recours au scanning des conteneurs en lieu et place des vérifications physiques, permettant ainsi d'opérer un tri et de réduire sensiblement les délais et les coûts des opérations douanières, a précisé le chef des douaniers sénégalais.

'Avec les technologies, il s'agit de contrôler moins, mais de contrôler mieux', s’est-il réjoui, rappelant que le paiement électronique, déjà lancé au Sénégal, devrait sous peu compléter le dispositif de l'administration douanière et soutenir la compétitivité du pays.

Organisé en partenariat avec des sociétés internationales de vérification des importations, le forum de Dakar réunit des administrations des douanes du Sénégal, du Kenya, du Burkina Faso, du Maroc et de la Tunisie, des pays de référence dans le recours au numérique pour rendre performants leurs services des douanes.

Outre ces cinq pays majeurs en matière de contrôle électronique des marchandises en Afrique, d’autres pays de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) participent au forum, qui prend fin mardi. L’Organisation mondiale des douanes prend également part à la rencontre.

Pana 24/01/2014