AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Mar09302014

Last updateMar, 30 Sep 2014 6pm

Articles

Politique: Les forces favorables au changement s'organisent

Nouakchott, Mauritanie - Les forces favorables au changement en Mauritanie ont décidé à l’issue d’une réunion tenue mardi,  de mettre en place une organisation formelle dotée de deux instances dirigeantes, a appris la PANA de sources officielles.

La première instance faisant office d’Assemblée générale, est appelée « Assises générales ».

Elle se réunit ponctuellement suivant  les circonstances liées à la situation politique. La deuxième, à caractère exécutif, est appelée « Cadre de concertation, de suivi et d’action ». Elle est  censée mettre en œuvre les conclusions du Forum pour l'unité et la démocratie (FUD) tenu du 27 février au 3 mars.

Cette structure comprend 60 personnalités représentant les partis politiques (30), les centrales syndicales (10), la Société civile (10) et les personnalités nationales (10).

Les forces politiques représentées au sein de l’instance exécutive sont la Coordination de l’Opposition Démocratique (COD/un collectif de 10 partis), l’Alliance Patriotique (AP/trois partis) et le Rassemblement National pour la Réforme et le Développement (TAWASSOUL/mouvance islamiste).

La COD et AP ont boycotté les élections législatives et municipales de novembre/décembre 2013, alors que la mouvance islamiste y a participé, devenant la première force de l’opposition parlementaire.

La  mission de l’instance exécutive est de mettre en œuvre les résolutions issues du FUD, dont la première estime  que 'la sortie de la crise multidimensionnelle dans laquelle la Mauritanie est plongée depuis plusieurs années, passe par une rupture radicale avec les régimes autocratiques, la construction d’un Etat de droit, de l’unité nationale, d’une administration républicaine et neutre, capable de garantir des compétions électorales transparentes et crédibles ».

Les forces favorables au changement en Mauritanie s’organisent à quelques mois d’une élection présidentielle prévue par le calendrier républicain en juin/juillet 2014. Elles entendent exiger des garanties de transparence avant toute décision de participation à cette échéance électorale capitale.
      
Pana 19/03/2014