AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Mar10212014

Last updateLun, 20 Oct 2014 8pm

Back Information News Afrique Ouest Concertations pour un éventuel dialogue politique au Togo

Concertations pour un éventuel dialogue politique au Togo

La presse togolaise salue les concertations pouvoir-opposition pour un éventuel dialogue politique - La presse togolaise a unanimement salué les concertations entre le pouvoir et l’opposition en vue d’éventuelles discussions sur des réformes institutionnelles et constitutionnelles, a constaté la PANA dans les kiosques, cette semaine, à Lomé.

Le quotidien gouvernemental, 'Togo presse',  souvent avare en commentaires, écrit dans sa parution de vendredi, lendemain du début des concertations, que le « Premier ministre a reçu les délégués de l’opposition pour trouver et définir le cadre approprié d’un prochain dialogue sur les réformes institutionnelles et constitutionnelles conformément à l’APG (ndlr: Accord politique global, signé en 2006 entre les acteurs politiques)'.

A propos de ces concertations, 'Togo réveil', pour sa part, parle de «concilier les différentes positions afin de prendre les dispositions, dans les meilleurs délais, pour l’ouverture des débats sur les réformes à l’Assemblée nationale».

'Dounia', quant à lui, soulève une grande interrogation: « l’opposition va-t-elle aller jusqu’au bout de sa demande ?', soulignant par ailleurs que, « pour l’heure, l’espoir est permis, car tous les acteurs sont animés par la volonté de trouver une solution définitive à la crise ».

Dans cette optique, il a souhaité que «le bon sens prévale et que l’intérêt national soit au-dessus des intérêts partisans ».

« L’ANC et la Coalition-arc-en-ciel pour un cadre formel de discussions, l’UFC s’y opposent », écrit 'L’Alternative' qui relève les positions tranchées des deux blocs de l’opposition.

Quant à 'Chronique de la semaine', « vivement que ce énième dialogue puisse aboutir, afin que nous puissions aller au scrutin présidentiel dans le calme ».

«Avance-t-on vers un dialogue franc ? », s’interroge, pour sa part, 'Echos du pays', estimant que « tout le reste dépend de la dose de responsabilité et de bonne foi des acteurs politiques à ce dialogue ».

'Le Correcteur', qui accuse l’ONU et la communauté internationale d’être complaisantes envers le régime en place, les interpelle à cet effet «d’aller au-delà des communiqués et de mettre le pouvoir devant ses responsabilités ».

Car, souligne 'Le Correcteur', « c’est le seul moyen au finish de changer le cours de la politique au Togo et peut être de favoriser l’avènement de l’alternance dans le pays».

Jeudi et vendredi,  rappelle-t-on, des partis politiques de l’opposition, siégeant au Parlement ont rencontré le Premier ministre pour échanger sur leurs positions en vue de discussions sur d’éventuelles réformes institutionnelles et constitutionnelles prévues depuis 2006 lors de l’Accord politique global (APG), signé par les acteurs politiques.

Pana 17/03/2014