Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Ven12192014

Last updateVen, 19 Déc 2014 2pm

Articles

Bilan des bousculades au Nigeria

Le nombre des morts suite à des bousculades au Nigeria passe à 19 - Le nombre des morts enregistrés suite à la bousculade dans plusieurs lieux lors des tests pour emplois organisés samedi par les services nationaux de l'immigration, (Nigerian Immigration Services, NIS) est passé de 11 à 19, alors que des dizaines d'autres souffrent de blessures, a appris dimanche la presse locale.

Le journal indépendant, 'Nation' a appris que huit demandeurs d'emplois ont perdu la vie à Abuja, la capitale fédérale et cinq dans la ville pétrolifère de Port-Harcourt contre trois dans la ville de Bénin dans le Sud et autant à Minna dans le Nord du pays.

Parmi les victimes, on note trois femmes enceintes mortes au centre de Benin, un des 37 lieux retenus pour l'organisation des tests à travers le pays.

La bousculade a été constatée dans plusieurs lieux à cause du nombre élevé de demandeurs d'emplois qui ont pris d'assaut les centres de tests.

Au National Stadium d'Abuja, plus de 60.000 candidats sont venus pour effecteur des tests, dépassant de loin sa capacité d'accueil. Environ 50 d'entre eux parmi lesquels des femmes enceintes ont été blessés au cours de la bousculade provoquée par le désir d'accéder à la principale aire de jeu. La même situation a été enregistrée à Lagos, où plus de 70.000 demandeurs d'emplois se sont retrouvés au National Stadium d'une capacité de 45.000 places.

Les rapports publiés indiquent que plus de 500.000 candidats qui étaient retenus pour les tests  devaient payer chacun 1.000 nairas (environ 6 dollars américains ) pour se faire enregistrer bien que le  NIS n'ait déclaré que 5.000 postes disponibles.

La PANA a appris que le taux officiel de chômage au Nigeria s'élève à 23, 9 pour cent (54% des jeunes sont au chômage). Ce que les analystes qualifient d'estimation prudente explique cette folle ruée pour les quelques postes disponibles dans le pays le plus peuplé d'Afrique.

En vue des élections générales de 2015, le principal parti  opposition, All Progressives Congress (APC), qui cherche à arracher le pouvoir des mains du Parti démocratique populaire au pouvoir (People's Democratic Party (PDP), a annoncé que la création d'emplois reste sa principale priorité – une pique apparente en direction du PDP.

Le parti au pouvoir a exigé l'ouverture d'une enquête pour déterminer les causes de la bousculade.

Pana 17/03/2014