Sam11292014

Last updateVen, 28 Nov 2014 11pm

Articles

Cameroun: Le HCR soutient les réfugiés centrafricains

New York, États-Unis - Le Haut commissariat pour les réfugiés (HCR) et ses partenaires ont annoncé qu'ils vont accroître leurs efforts en vue de porter secours au nombre accru de réfugiés  centrafricains arrivés malades au Cameroun, du fait de la faim et de la fatigue accumulées durant leur fuite de ce pays déchiré par la guerre.

Un communiqué du HCR, remis à la PANA à New York, indique que la plupart des nouveaux arrivants de la RCA ont passé des semaines cachés dans la forêt sans accès suffisant à l'eau et à la nourriture et ont dû marcher de longues distances pour se réfugier dans l'Est du Cameroun.

'La plupart des réfugiés fuient les milices anti-Balaka qui ont entrepris des opérations de représailles contre les les musulmans. Environ 80 pour cent des réfugiés arrivés au Cameroun souffrent de sérieuses maladies telles que le paludisme, la  diarrhée, l'anémie et les infections respiratoires et plus de 20 pour cent des enfants souffrent de malnutrition aiguë', indique le HCR.

Le porte-parole du HCR, Mme Fatoumata Lejeune-Kaba a également peint un tableau sombre de la situation et a déclaré: 'plusieurs d'entre eux ont perdu des parents à cause de la faim en cours de chemin ou peu après leur arrivée au Cameroun. Ils sont, également, traumatisés par l'horreur qu'ils ont vécu dans le Nord-oust de la RCA. 'Un réfugié n'arrivait plus à manger de la viande après avoir vu un homme tué et découpé en morceaux par les milices anti-Balaka. Une femme dont le mari a été tué par les milices anti-Balaka a perdu six de ses neuf enfants à cause de la faim pendant les sept semaines de cachette dans la forêt sans nourriture'.

Elle a également souligné qu'entre janvier et février, 16 réfugiés ont perdu la vie après leur arrivée au Cameroun parmi lesquels six à cause d'une malnutrition aigüe.

Le communiqué cite également M. Dago Inegba, un médecin du HCR qui a affirmé que l'un des obstacles auxquels les travailleurs de la santé sont confrontés est que les populations ne réalisent pas la gravité de la malnutrition et l'importance de se référer directement aux services du HCR ou de ses partenaires pour demander de l'aide.

Le Cameroun a accueilli depuis mars 2013, 44.252 réfugiés venant de la RCA, indique-t-on.

Pana 17/03/2014