Actualités en ligne

Actualité & Information France Afrique

Lun12222014

Last updateLun, 22 Déc 2014 12pm

Back Accueil

Articles

Bénin: L’opposition appelle au dénouement urgent de la fronde sociale

Cotonou, Bénin - L’ « Union Fait la Nation » (UN- plus grand regroupement des partis de l’opposition béninoise) appelle les différents acteurs à un dénouement urgent de la fronde sociale en cours depuis le 7 janvier dernier, à travers un communiqué publié par le bureau directeur de la coalition.

Selon ce communiqué dont la PANA a obtenu copie ce dimanche, 'l’UN,  après analyse de la situation sociopolitique faite de fronde sociale et de méfiance entre différents acteurs,  plaide pour la mise en œuvre urgente  d’une autre politique que celle suivie jusqu’à ce jour pour  la restauration rapide d’un climat de paix dans le pays ».

La coalition suggère la conclusion urgente des négociations avec les organisations syndicales des travailleurs afin d’éviter le drame d’une année blanche dans le secteur de l’Education et la restauration d’un climat de confiance dans les relations entre le gouvernement et ses partenaires.

L’opposition insiste particulièrement sur les dispositions concrètes qui garantissent la jouissance des libertés et le respect scrupuleux des décisions de justice, la prise de mesures à l’encontre des auteurs d’entrave à la jouissance  de ces libertés ou d’actes de violence, faisant ainsi allusion à la répression policière le 27 décembre dernier, d’une marche pacifique des travailleurs.

Suite à cette répression, les centrales syndicales ont lancé un mouvement de grève générale de 72 heures par semaine, pour exiger le limogeage du commissaire de la ville de Cotonou et du préfet de l’Atlantique et du Littoral.

Les six séances de négociation entre centrales syndicales et médiateurs du gouvernement n’ont pas pu dénouer la crise, pas plus que la rencontre cette semaine du chef de l’Etat qui a présenté les excuses de la République aux syndicalistes. De cette ultime rencontre, il ressort que les ponctions opérées sur salaires pour fait de grève en 2012 seront restituées en tenant compte  du respect du cadre macroéconomique retenu avec la mission du FMI lors de la dernière revue. Les centrales syndicales ont demandé à se référer à la base pour toute décision à prendre concernant la levée des motions de grève.

Pana 17/03/2014