AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mer09172014

Last updateMar, 16 Sep 2014 11pm

Articles

Kenya: Un ex-ministre arrêté pour escroquerie foncière

Un ex-ministre kenyan, Amos Kimunya, a été arrêté peu après l'annonce par le procureur de preuves évidentes pour l'inculper en compagnie d'autres personnes pour escroquerie foncière.

Le procureur général (Public Prosecutions, DPP) Keriako Tobiko, a confirmé vendredi, que son bureau disposait de preuves suffisantes pour inculper d'abus de pouvoir M. Kimunya, une personnalité influente sous le régime de l'ancien président Mwai Kibaki.

M. Kimunya a occupé depuis 2003 différents postes ministériels. Il a été ministre des Finances, de la Terre et du Commerce et a quitté le gouvernement en 2013 alors qu'il occupait le poste de ministre des Transports. Il a été récemment cité par une Commission parlementaire d'enquête sur un projet de chemin de fer, qui s'est terminé avec acrimonie.

La Commission éthique et de lutte contre la corruption (Ethics and Anti-Corruption Commission, EACC) a mené une enquête sur le transfert de propriété d'un terrain de 75 hectares appartenant à l'Etat à une société qui serait la propriété de Kimunya, près de sa ville natale, Kipipiri, au centre du Kenya.

'Le DPP est satisfait qu'il y ait des preuves et que c'est dans l'intérêt du public de poursuivre lesdites personnes',  indique le communiqué du procureur publié vendredi.

M. Kimunya a été arrêté suite à son interrogatoire. Un porte-parole de la Commission anti-corruption a indiqué que l'ex-ministre et d'autres personnes seront présentés lundi au juge.

'Ils (les suspects) sont encore présumés innocents. Comme tels, il ne serait pas approprié pour le  DPP de faire des commentaires sur cette affaire', indique le procureur.

Un autre ex-ministre, Lilian Njenga, qui a occupé le poste de directeur des services d'adjudication des terres et Junghae Wainaina, un administratif dans la société privée de Kimunya, sont également inculpés dans cette affaire.

M. Kimunya est suspecté d'avoir initié la modification de la propriété sur le terrain en tant que  ministre sans obtenir l'aval du ministère de l'Agriculture, qui avait réservé le terrain pour un projet de pépinière de pommes de terre.

Une nouvelle répression anti-corruption ciblant d'actuels et d'anciens hauts cadres du gouvernement, note-t-on, est actuellement en cours au Kenya.

Le DPP mène, également, une enquête sur l'actuel gouverneur de la Banque centrale (Central Bank of Kenya, CBK) pour abus de pouvoirs

Pana 16/03/2014