AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mer09172014

Last updateMar, 16 Sep 2014 11pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique Centrale New York: Ban Ki-moon reçoit 3 chefs religieux de la RCA

New York: Ban Ki-moon reçoit 3 chefs religieux de la RCA

New York, Etats-Unis - Le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon, a reçu trois chefs religieux de la République centrafricaine (RCA), les décrivant comme  un « puissant symbole de la tradition de coexistence pacifique de longue date de leur pays'.

Un communiqué de l’ONU obtenu par la PANA à New York vendredi, a  indiqué que les trois chefs religieux ont visité le siège de l'ONU jeudi soir.

Ban Ki-moon a remercié les chefs religieux, Mgr  Dieudonné Nzapalainga (l'archevêque catholique de Bangui) , l'Imam Oumar Kobine Layama (président du Conseil islamique de la République centrafricaine) et le révérend Nicolas Guerekoyame-Gbangou (président de l'Alliance Evangélique de la RCA) .

Le Secrétaire général de l'ONU s’est dit «honoré » de leur visite et les a exhortés à soutenir les efforts visant à unir les communautés et à  assurer la coexistence pacifique en RCA. Ban a notamment déclaré: «  Permettez- moi d'être clair. Le conflit en République centrafricaine n’est pas religieux, les appartenances religieuses et ethniques sont manipulées à des fins politiques. Mgr Nzapalainga, M. Layama et Rev Guérékoyame-Gbangou refusent d'être ennemis, de sorte que la communauté internationale doit soutenir leurs efforts , ' a-t-il dit.

« La RCA a  besoin de plus en plus d'aide pour sauver des vies et davantage de troupes et de policiers  pour protéger les civils ', a-t-il ajouté, exhortant  le Conseil de sécurité de l'ONU à agir rapidement par rapport aux recommandations relatives à une opération de maintien de la paix des Nations unies . ' Les Nations unies doivent soutenir le peuple de la République centrafricaine pour  assurer la paix, la réconciliation, la justice et la responsabilité », a conclu Ban.

Des milliers de personnes ont  été  tuées en RCA et  2,2 millions de personnes, environ la moitié de la population, ont besoin d'une aide humanitaire à la suite du conflit qui a éclaté lorsque les rebelles 'Séléka' ont lancé des attaques  en décembre 2012 . Les combats ont pris une tournure de plus en plus sectaire lorsque  les milices essentiellement  chrétiennes  appelées 'anti- Balaka' (anti-machette ), ont pris les armes

L'ONU estime que quelque 650.000 personnes ont été déplacées à l’interne, tandis que près de 300.000 autres ont fui vers les pays voisins.

Pana 16/03/2014