Jeu11272014

Last updateJeu, 27 Nov 2014 1pm

Articles

Mariage gay: Le Nigeria refuse de céder à la pression de l'ONU

Les Nations unies ont exhorté jeudi le gouvernement du Nigeria à abroger la loi anti-gay promulguée par le président Goodluck Jonathan, estimant que la loi homophobe viole les droits de l'homme et la Constitution du Nigeria.

'Bien sûr que le Nigeria est confronté à la question du mariage homosexuel. Mon inquiétude est que cela constitue une violation des droits de l’homme et des droits civils. Elle est contraire à la Charte africaine et à la Constitution même du  Nigeria. Ma principale inquiétude est qu’elle est devenue l’objet de discussions publiques au Nigeria. Je viens solliciter vos bons offices pour voir si vous pouvez nous aider à mettre un terme à cette persécution en ce moment', a déclaré le Haut commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Mme Navanethem Pillay.

'Comme vous le savez, en tant que Haut commissaire chargée de droits de l’homme, je veille à la protection et à la promotion des droits de l’homme pour tous. D'où la raison de ma visite au Nigeria', a dit Mme Pillay.

En réponse, le ministre nigérian de la Justice, Mohammed Bello Adoke, a exprimé son désaccord face à la pression exercée sur le Nigeria par les Nations unies pour qu’il abroge la loi anti homosexuelle que le président Goodluck Jonathan a récemment promulguée.

Le ministre a soutenu que le droits des homosexuels sont contraires aux valeurs culturelles et  religieuses de ce pays et a ajouté qu’il sera très difficile de faire plier les Nigérians sur cette question.

'Le Nigeria est fondamentalement une société très religieuse et nos populations ne peuvent pas cautionner ce type de mariage', a-t-il déclaré.

Pana 14/03/2014