AfriqueJet Actualités

Actualité Afrique | Actualités & informations - Actualités Africaines

Dim04202014

Last updateSam, 19 Avr 2014 5pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique de l'Est Paix et sécurité dans les Etats du Nil Bleu et du Kordodan-Sud

Paix et sécurité dans les Etats du Nil Bleu et du Kordodan-Sud

Le CPS invite le Soudan à relever les défis à la paix dans les Etats du Nil-Bleu et du Kordofan- Sud - Le Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l'Union africaine (UA) a invité les partis politiques, la Société civile et l'opposition armée au Soudan à engager un dialogue sur les défis à la paix et la sécurité dans les Etats du Ni- Bleu et du Kordodan-Sud.

Après un point de presse du Groupe de mise en oeuvre de haut niveau de l'Union africaine (AUHIP) et une communication du Représentant permanent du Soudan auprès de l'UA, le Conseil a réaffirmé dans un communiqué rendu public ce mercredi, qu'il restait préoccupé par la crise humanitaire aiguë dans ces deux régions.

En reconnaissant le fait que la séparation du Soudan du Sud a laissé le Soudan face au défi formidable de la réalisation de l'unité et de la diversité, le CPS a également encouragé les partis politiques et la Société civile de ce pays à relever les défis de la démocratisation et de l'élaboration d'une nouvelle Constitution qui réponde aux besoins de la population, de la réforme économique et de la gestion de l'identité et de la diversité.

A l'occasion de sa 423ème réunion qui s'est tenue le 10 mars 2014 pour se pencher sur la situation au Soudan, le Conseil a renouvelé son appel aux parties pour qu'elles facilitent l'accès immédiat des populations civiles affectées par la guerre à une aide humanitaire, conformément à l'esprit de l'Accord tripartite, comme proposé par l'AUHIP, dans le cadre d'une cessation des hostilités.

Les parties du conflit dans les Etats du Nil-Bleu et de Kordofan-Sud sont le gouvernement du Soudan et le Mouvement pour la libération du peuple soudanais-Nord (SPLM-N).

L'UA les aide à trouver une résolution pacifique de ce conflit sous la facilitation de l'AUHIP et du président de l'Autorité inter-gouvernementale pour le développement (IGAD).

'Il ne peut y avoir de solution militaire au conflit dans ces deux régions et les parties n'ont pas d'autre alternative que d'engager des négociations directes pour un règlement politique global', a souligné le CPS.

En notant que le gouvernement du Soudan a réagi au projet d'Accord-Cadre du 18 février 2014 de l'AUHIP, le Conseil a encouragé le SPLM-N à réagir conformément à la requête du Groupe.

Le Conseil a en outre encouragé les deux parties 'à poursuivre les consultations bilatérales qu'elles ont initié pour mieux se comprendre et trouver une solution', d'ici le 30 avril 2014.

En soulignant la nécessité urgente de mettre fin à cette guerre et de donner une chance au dialogue de résoudre les problèmes profondément ancrés du Soudan, le Conseil a déclaré que 'reconnaître que la fin du conflit armé était la demande principale du peuple du Soudan'.

Selon le communiqué, le CPS considère le projet d'accord du 18 février 2014, tel que proposé par l'AUHIP, 'comme un cadre approprié pour servir de base à la négociation d'une résolution pacifique dans les deux régions'.

Pana 13/03/2014