AfriqueJet News & Informations

Actualités France | News et informations du jour Afrique

Lun10202014

Last updateDim, 19 Oct 2014 3pm

Articles

Industries extractives: La nouvelle norme ITIE

La Société civile et les médias mauritaniens initiés à la nouvelle norme ITIE - Le Comité national d’initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) et la Coopération allemande GIZ organisent  un atelier d’initiation à la nouvelle norme ITIE au profit d’une quarantaine d’acteurs issus de la  Société civile et des médias mauritaniens mercredi et jeudi, a constaté la PANA.


Pendant deux jours, les participants suivront des communications et exposés relatifs « à l’importance des revenus des ressources extractives dans le cadre du processus de développement de la Mauritanie, la gouvernance des ressources naturelles et la transparence, le plan de l’ITIE-Mauritanie et son suivi, les parties prenantes à l’ITIE, le rôle de la Société civile et des médias dans le processus de transparence de la gouvernance des ressources naturelles… ».

La nouvelle norme ITIE vise à assurer  encore «  plus de transparence et de redevabilité  pour  les années à venir », indique-t-on.

39 pays mettent actuellement en œuvre l’ITIE mise en chantier à partir de 2003 et  dont la nouvelle norme a été adoptée à l’issue de la 6e conférence mondiale tenue à Sidney (Australie) les 23 et 24 mai 2013.

Dans l’esprit et à la lettre, la nouvelle norme pousse les gouvernants à porter à la connaissance du public, les clauses des contrats et conventions passés par les compagnies minières  pour renforcer la transparence. Elle exige également « la publication d’informations contextuelles-clé  concernant l’octroi des licences, la participation de l’Etat au capital des sociétés minières et tous les autres détails relatifs aux paiements effectués par les compagnies minières (impôts, redevances…) », souligne-t-on.

La Mauritanie est dotée d’importantes ressources naturelles: minerais de fer, cuivre, or. En outre, des réserves de pétrole conséquentes ont été découvertes au large des côtes, avec le début d’une exploitation timide en février 2006. D’où l’importance du rôle des industries extractives dans l’économie et le développement du pays. Ainsi, en 2009, les ressources extractives ont représenté 80% des recettes d’exportations du pays.

La mauvaise gouvernance des  ressources naturelles, dans un contexte d’extrême pauvreté en Afrique, a souvent été un vecteur dans les crises politiques, militaires et sécuritaires, selon les observateurs.

Pana 13/03/2014