AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mar07292014

Last updateLun, 28 Juil 2014 10pm

Back Information News Archives actualités africaines Actualités Afrique du Nord Libye: Ali Zeidan démis et interdit de voyage par le Procureur général

Libye: Ali Zeidan démis et interdit de voyage par le Procureur général

Tripoli, Libye - Le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, démis mardi par le Congrès national général (CNG, Parlement) et remplacé à titre intérimaire par le ministre de la Défense, Abdallah al-Theni, s'est vu notifier peu après une interdiction de quitter le territoire libyen par le Procureur général de la Libye,
Abdelkader Radhouan.


Selon le Procureur, Ali Zeidan doit répondre d'une affaire de détournement de fonds publics liée à des chèques d'un montant de 30 millions de dinars libyens (1 dollar = 1,25 dinar libyen) remis aux groupes armés qui bloquent les terminaux pétroliers à l'est du pays.

En fin août dernier,  le président de la Commission de l'énergie au CNG de l'époque, Nagi Mokhtar, avait remis au frère du chef des groupes armés qui contrôlent les ports pétroliers dans l'Est, Brahim Jodharane, des chèques d'un montant de 30 millions de dinars pour lever le blocus de ces sites pétroliers.

Ces chèques proviendraient des services du Premier ministre, Ali Zeidan.

A l'époque, l'affaire n'avait pas eu de suite.

Des informations relayées par des chaînes de télévision libyennes ont annoncé que l'ancien Premier ministre avait déjà quitté le pays à bord d'un avion privé.

Le CNG a retiré mardi sa confiance à Ali Zeidan, suite à la crise provoquée par le pétrolier nord-coréen.

Mais cette décision est surtout l'aboutissement d'un long bras-de-fer entre le gouvernement et le CNG qui se rejetaient mutuellement la responsabilité de l'échec de la conduite des affaires du pays.

Confronté à une motion de censure contre son gouvernement depuis décembre 2013, M. Zeidan avait réussi jusqu'à présent à échapper, le CNG ne parvenant pas obtenir le quorum de 120 députés nécessaire pour le destituer.

La crise provoquée par l'opération de vente illégale de pétrole brut impliquant le pétrolier nord-coréen et l'échec des autorités à empêcher ce bateau de prendre le large après le chargement d'une cargaison de pétrole à partir d'un port contrôlé par un groupe armé autonomiste ont précipité la chute de M. Zeidan, estiment les observateurs.

L'ancien Premier ministre est également accusé de n'avoir pas réussi à rétablir la stabilité et la sécurité dans le pays.

Pana 13/03/2014