AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Sam08232014

Last updateSam, 23 Aoû 2014 5pm

Articles

Groupe Ecobank: Thierry Tanoh quitte la Direction générale

Le Directeur Général du groupe  Ecobank Transnational Incorporated, M. Thierry Tanoh, cède son poste au Ghanéen  Albert Essien, directeur général adjoint du Groupe et administrateur exécutif pour la Banque d’Investissement et des Grandes Entreprises (Corporate and Investment Bank) a appris la PANA, ce mardi.

Le Groupe bancaire, qui annonce le départ de son directeur général, qui 'cesse d’être administrateur de ETI à compter du 12 mars 2014, indique dans un communiqué rendu public ce mardi, qu'il  sera 'remplacé en qualité de Directeur Général du Groupe par Monsieur Albert Essien qui travaille à Ecobank depuis plus de vingt ans, et occupe le poste de Directeur Général Adjoint du groupe depuis deux ans.

Ancien directeur régional pour les zones Afrique de l’Ouest anglophone (hors Nigeria) et Afrique de l’Est et du Sud (régions ESA), Albert Essien a débuté sa carrière bancaire en 1986 à la National Investment Bank à Accra au Ghana, avant de rejoindre le pôle Banque d’Investissement et des Grandes Entreprises de Ecobank Ghana en 1990.

Titulaire d’un diplôme d’économie de l’Université du Ghana et ayant suivi un programme de formation continue pour dirigeants (Executive Development Program) de l’INSEAD (France/Singapour), le nouveau directeur général du Groupe Ecobank, également membre honoraire du Chartered Institute of Bankers du Ghana, occupait en 1997 le poste de Directeur des Risques.

« Nous tenons à remercier Thierry Tanoh pour son service à Ecobank et nous lui souhaitons tout le succès possible dans l'avenir', indique le président intérimaire de ETI, André Siaka, qui 'croit que M. Albert Essien a l'expérience et les connaissances dont Ecobank a besoin pour nous emmener de l'avant, alors que nous continuons à mettre en oeuvre notre stratégie qui consiste à fournir un service clientèle exceptionnel, en vue d'améliorer la valeur et les profits à long terme pour les actionnaires et afin d’être un employeur de choix sur nos marchés'.

Il faut rappeler que l'assemblée générale extraordinaire du Groupe, tenue lundi 3 mars au siège à Lomé, avait été perturbée pendant quelques heures par  un groupe organisé de petits actionnaires nigérians, scandant des slogans hostiles au Conseil d’administration et réclamant le départ du directeur général, Thierry Tanoh.

En effet l'Assemblée générale extraordinaire de Lomé avait été convoquée pour adopter un plan d’actions, en vue de la mise en œuvre des recommandations formulées par la Securities and Exchange Commission (SEC), en ce qui concerne la gouvernance du Groupe panafricain et constituer un Conseil d’administration intérimaire.

L'enquête diligentée par la SEC et dont les conclusions sont disponibles depuis janvier, fait état de  plusieurs défaillances en matière de gouvernance au niveau du Groupe bancaire, notamment au niveau du Conseil d'administration qui brillait par une absence de vision claire et de stratégie de gestion de l'institution.

Le manque d’une  culture de gouvernance, le mode de prise de décision au sein du Conseil d’administration et le manque d’indépendance des mécanismes que sont le contrôle interne et le comité d'audit et de conformité avaient été également fustigés, confirmant ainsi les scandales successifs qui avaient secoué le Groupe bancaire ces dernières années et qui avaient forcé certains responsables du Groupe à rendre le tablier.

Pana 12/03/2014