Ven11282014

Last updateVen, 28 Nov 2014 10am

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique du Nord Un pétrolier nord-coréen arraisonné en Libye

Un pétrolier nord-coréen arraisonné en Libye

Le gouvernement libyen confirme l'arraisonnement du pétrolier nord-coréen - Le gouvernement libyen a confirmé lundi soir l'arraisonnement à 10 miles au large du port pétrolier d'al-Sidera par des frégates de la Marine libyenne du pétrolier battant pavillon nord-coréen qui tentait d'exporter illégalement du pétrole libyen.

'La Marine libyenne a cerné lundi à 7h00 (5h00 GMT) le pétrolier 'Glory Morning' à  17 km (10 miles)  du port d'al-Sedra et en a pris le contrôle pour le conduire hors du port, mais une panne technique est survenue', a indiqué le ministre libyen de la Culture, Habib Lamine, qui a ajouté que: 'le pétrolier pourrait à tout moment quitter l'endroit'.

Plus tôt, un porte-parole des gardes des installations pétrolières, Walid al-Tarhouni, avait indiqué que le pétrolier était en route vers un port sous contrôle de l'Etat après avoir été arraisonné par des forces de la Marine, appuyées par des révolutionnaires.

Le ministre de la Culture et porte-parole du gouvernement a affirmé au cours d'un point de presse lundi soir que des escarmouches avaient opposé les unités de la Marine libyenne à des frégates des groupes armés contrôlant le port d'al-Sedra, soulignant que ces frégates ont été dissuadées par la puissance de feu de la Marine.

Ces heurts armés n'ont pas fait de victimes, a-t-il ajouté.

Selon lui, 'le pétrolier est sous la protection de la Marine et personne ne peut s'en approcher', les groupes armés qui l'ont tenté lundi soir ayant été repoussés.

M. Lamine a mis en garde les groupes armés qui contrôlent le complexe pétrolier d'al-Sedra contre l'usage des armes en raison des dangers que cela représente.

Le Bureau politique de la région autonomiste de la Cyrénaïque avait démenti les informations faisant état du contrôle par les forces gouvernementales du navire nord-coréen, amarré au port d'al-Sedra

On rappelle que le pétrolier battant pavillon nord-coréen avait accosté samedi dernier au port pétrolier d'al-Sedra, poussant les autorités à y dépêcher plusieurs frégates de la Marine libyenne.

Le Premier ministre libyen, Ali Zeidan, qui a qualifié l'opération de 'vente illégale' de pétrole libyen, de 'violation de la souveraineté du pays et du droit international', a averti que l'armée n'hésitera pas à employer la force pour s'y opposer.

Des gardes pétroliers bloquent depuis juillet dernier les terminaux pétroliers de l'Est pour protester, d'abord contre la vente du brut sans unités de mesure, avant de transformer leur mouvement pour réclamer l'autonomie de la Cyrénaïque (Est).

Leur chef, Brahim Jodhrane, avait annoncé la création d'un Bureau politique de la Cyrénaïque et par la suite d'un Conseil exécutif, une sorte de gouvernement local, dans une nouvelle escalade de bras-de-fer avec les autorités du pays

Le président du Congrès national général (CNG), la plus haute autorité législative et politique du pays, Nouri Abousahmein, a décidé lundi de la formation d'une force militaire chargée de lever le blocus des principaux terminaux pétroliers à l'est de la Libye, imposé depuis juillet par des groupes armés partisans du système fédéral.

Pana 12/03/2014