AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Lun09012014

Last updateLun, 01 Sep 2014 2pm

Articles

Libye: Reprise de la production du champ pétrolier al-Charara

La production pétrolière a repris samedi dans le champ pétrolier d'al-Charara (sud) après plusieurs mois de fermeture en raison de mouvements de protestation d'habitants locaux, a indiqué lundi une source de la Compagnie nationale de pétrole (NOC).


Cette reprise de la production sur ce site pétrolier d'une capacité de 340.000 barils par jour intervient une semaine après la levée du blocus par des protestataires après la satisfaction de leurs doléances par le gouvernement.

'La production a repris depuis dimanche avec une quantité de 42.000 b/j, passant ce lundi à 150.000 b/j', a affirmé le porte-parole de la NOC, Mohamed al-Harairi, dans une déclaration à la presse, précisant que des travaux techniques sont en cours pour faire recouvrer au champs sa capacité.

Lundi dernier le président de la commission gouvernementale chargée des pourparlers avec les protestataires, le ministre de la Défense, Abdallah al-Thni, est parvenu avec les protestataires à un accord en vertu duquel ils se verront octroyer, entre autres, un numéro d'immatriculation national et bénéficieront de la création d'une mairie.

Des habitants de la ville de Oubari (sud) ont organisé un sit-in pour la seconde fois depuis octobre dernier sur le champ pour réclamer la création d'une mairie et l'attribution de numéros d'immatriculation à la minorité Touareg pour leur permettre d'acquérir les documents d'identité nationale.

La reprise de la production de ce puits pétrolier à sa capacité contribuera à l'augmentation de la production de la Libye qui avait chuté à moins de 250.000 b/j pour atteindre plus de 500.000 b/j.

On rappelle que des gardes pétroliers bloquent depuis juillet dernier les terminaux pétroliers de l'Est pour protester, d'abord contre la vente du brut sans unités de mesure, avant de transformer leur mouvement pour réclamer l'autonomie de la Cyrénaïque (est).

Leur chef, Brahim Jodhrane, avait proclamé la création d'un Bureau politique de la Cyrénaïque, avant de constituer par la suite un Conseil exécutif, une sorte de gouvernement local, dans une nouvelle escalade du bras-de-fer avec les autorités du pays.

Samedi, le Conseil exécutif de la Cyrénaïque, non reconnu par l'Etat libyen, a tenté de vendre illégalement du pétrole brut en affrétant un pétrolier battant pavillon nord-coréen qui a accosté dans le port d'al-Sidera pour charger une cargaison de pétrole.

Mais les autorités libyennes ont mis en place un dispositif pour empêcher la tentative d'exportation illégale de pétrole en cours au port d'al-Sidera.

Cette baisse de la production de pétrole, principale source de revenus de la Libye, a coûté jusqu'ici quelque 10 milliards de dollars, selon le ministère du Pétrole.

D'après les estimations du Fonds monétaire international (FMI), l'économie libyenne sera confrontée en 2014 à une contraction de l'ordre de plus de 5 pour cent de son PIB.

Pana 11/03/2014