AfriqueJet Actualités

Actualité & informations - Actualités Africaines

Mer09172014

Last updateMar, 16 Sep 2014 11pm

Back Information News Afrique Ouest Actualités Afrique Centrale Le Congo très impliqué dans la résolution de la crise centrafricaine

Le Congo très impliqué dans la résolution de la crise centrafricaine

Sécurité – Pays membre de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le Congo participe à ce titre à la Mission internationale de soutien à la Centrafrique (Misca), qui a pour principal objectif de rétablir la paix et la stabilité dans ce pays voisin en proie à des violences armées depuis le coup d’Etat de mars 2013.

Le Congo a envoyé, selon son état-major, près d’un millier d’hommes (militaires, gendarmes et policiers confondus) en Centrafrique, le plus grand contingent de la Misca, qui compte quelque 6.000 éléments travaillant  aux côtés des troupes françaises de l’opéra 'Sangaris'.

Brazzaville a débuté à envoyer ses troupes au lendemain du coup d’Etat du 24 mars 2013 qui avait permis à Michel Djotodia (contraint à la démission le 10 janvier dernier) et sa bande de la 'Séléka'c de renverser le régime du président François Bozizé qui était lui-même arrivé au pouvoir par les armes en mars 2003.

Dans un premier temps, environ 150 policiers, sur les 200 hommes, ont été acheminés le 4 juin 2013 à Bangui dans le cadre de la Mission de consolidation de la paix (Comipax). Cette Unité de police constituée (UPC) avait 'quatre missions essentielles: sécuriser la ville de Bangui, former les forces de défense et de sécurité, sécuriser tous les convois humanitaires et sécuriser les futures élections', a expliqué son chef, le lieutenant-colonel Rodrigue.

Entre les mois de septembre et décembre derniers, le Congo a dépêché en Centrafrique près de 700 militaires pour faire partie de la Mission internationale de soutien à la Centrafrique , selon l’état-major. Cette mission est dirigée par Jean-Marie Mokoko, un général congolais à la retraite. Le chef de l’Etat du Congo est médiateur de la crise centrafricaine.

En plus des hommes, le Congo a également participé à la fourniture de la logistique, notamment trois véhicules de transport de troupes, ainsi qu'un véhicule blindé  transportés jusqu’à Bangui par des avions flanqués du drapeau congolais.

Bien auparavant en 2012, pendant que la guerre civile faisait rage dans le Nord du Mali, le Congo avait fourni de la logistique pour transporter au moins 2.000 militaires tchadiens au Mali.

Mais la contribution du Congo aux missions de maintien de la paix ne mobilise pas uniquement ses militaires et son équipement. La désignation du président de la République congolaise comme  médiateur de la crise centrafricaine, marque le niveau d'engagement du Congo dans ces genres d'opérations, tout comme la désignation en 2009 du Congolais Rodolphe Adada, ancien ministre des Affaires étrangères (1997 et 2007), au poste de  représentant spécial de l’ONU et de l’UA dans la région soudanaise du Darfour secouée par des conflits. 

Pana 10/03/2014